Actuellement en kiosque

Le Jazz Live

la scène avant le duo classés dans: Festivals, Le Jazz Live

EUROPA JAZZ : un après-midi à la Fonderie

Après le duo « Danse de salon », chroniqué quelques clics plus bas par l’Ami Philippe Méziat, le festival accueillait, toujours sur la même scène, le duo Michel Godard – Günter Sommer, puis une création en quintette du pianiste Alexandre Gosse. À la spontanéité virtuose des deux premiers faisait écho le parti-pris chambriste des suivants, tempéré par… Lire la suite »

20160522_135056 classés dans: Le Jazz Live

Geraldine Laurent Quartet At Work : une fille et trois garçons dans le vent à Arles

Jazz in Arles au Méjan 21ème édition (11 au 21 mai 2016. La programmation de cette 21ème édition de Jazz au Méjan continue à célébrer le jazz dans tous ses états et éclats. Dans une forme originale et accessible, servie par le cadre et l’acoustique de la chapelle XVII ème, devenue coopérative du syndicat des… Lire la suite »

maracuja@AcAlvoet2016 7 classés dans: Le Jazz Live

Hurrah pour Marracuja!

Mardi dernier, au Sunset, Marracuja a livré une prestation joyeuse et exubérante à l’occasion de la sortie de son premier disque: Imaginarium. Marracuja, avec Amina Mezaache (flûtes et compositions), Fabien Debellefontaine (tuba et flûte), Jean-Baptiste Court (guitare) , Jonathan Edo (batterie) mardi 17 mai 2016, Le Sunset 75004 Paris. Versez dans un chaudron de gros… Lire la suite »

François Raulin orchestre la fête autour de la musique de Chris McGregor. Derrière lui, Maxine, l'épouse du pianiste, et plus au fond son fils Kei. classés dans: Le Jazz Live

Le Mans : un final rayonnant, avec Stephan Oliva, Tom Rainey, Sébastien Boisseau et le « Brotherhood Heritage »

Sur notre image à la une, on voit François Raulin, directeur musical avec Didier Levallet du « Brotherhood Heritage » qui a joué en deuxième partie hier soir, et derrière lui Maxine McGregor, la veuve de Chris, et leur fils Kei, avec sa (déjà légendaire) casquette. Une image symbole pour une soirée de joie et de danse,… Lire la suite »

classés dans: Le Jazz Live

Barcelona night: Michel Camilo piano solo mature

Au bas de la Rambla Catalana, avant le marché, le Lyceo reste une des salles cultes pour la musique à Barcelone. Opera, musique classique, ballet la salle au décor baroque littéralement ressuscitée d’un incendie voici vingt cinq ans accueillait pour la première fois Michel Camillo en solo.

Roberto Negro et Théo Ceccaldi classés dans: Le Jazz Live

Des vide-greniers, des disques et du tricot. Et puis dansez maintenant ! Au Mans, bien entendu…

Connaissant mon goût immodéré pour les vide-greniers, mais aussi une mobilité parfois réduite, la direction de l’Europa Jazz Festival avait organisé une manifestation de ce genre à la sortie de l’hôtel où nous sommes logés. Mais elle ignorait que je partageais cette passion avec un(e) musicien(e) du festival… suspense…

IMG_4367 classés dans: Le Jazz Live

Final de l’Europa Jazz au Mans : ça joue, ça tricote, et l’amour toujours !

« Equal Crossing », le nom que Régis Huby a donné à son quartet (hier à la Fonderie), est une sorte de partie carrée (musicale s’entend !) entre quatre instrumentistes dont il connaît les goûts, les qualités, les talents multiples, et une écriture pour quatuor où le dimension chambriste domine, associée à une approche électro-acoustique. Quant au… Lire la suite »

ParisienKuhn@AcAlvoet2016 classés dans: Le Jazz Live

Evénement au Triton: Joachim Kühn rencontre Emile Parisien

Atmosphère des grands jours au Triton. La salle est pleine à craquer pour la rencontre entre Joachim Kühn et Emile Parisien, prélude à l’enregistrement d’un disque dans quelques jours aux studios la Buissonne. Joachim Kühn (piano), Emile Parisien (saxophone soprano), Manu Codjia (guitare), Simon Tailleu (contrebasse), Mario Costa (batterie), samedi 14 mai, Le Triton 75020… Lire la suite »

Arles Instant Sharings classés dans: Le Jazz Live

UNE ESCALE ARLÉSIENNE : Bruno Angelini « Instant Sharings »

Une escale de vingt-quatre heures au festival « Jazz in Arles », le temps de découvrir sur scène le nouveau quartette du pianiste Bruno Angelini, qui avait publié au printemps 2015 « Instant Sharings », véritable ode à la connivence musicale sur une thématique préalable, laquelle est souplement interprétée dans la créativité de l’instant.