Concerts

Edmond Bilal Band

Quelques infos sur un groupe qui fourmille de projets et qui commence à faire sérieusement parler de lui. Des bordelais qui pètent le feu.

Jazzbre

Le zèbre jazze en zigzag : tout un programme !

La 27° édition du festival « Jazzèbre » à Perpignan, et dans toute la région, ce sera du 25 septembre au 18 octobre de cette année, mais c’était déjà d’actualité hier soir en la « Casa Musicale » de 19.00 à 23.00, pour une présentation publique de l’ensemble du festival, un moment de dégustation conviviale et un concert, autrement dit déjà une belle soirée, et un avant-goût de ce qui attend les heureux amateurs de la région dans les semaines qui suivent.

Magic Malik réagit

Malik Mezzadri a réagi à mon compte rendu sur les concerts de Steve Coleman, en particulier aux formulations allusives concernant la prestation de son groupe dont je reconnais la maladresse et la rapidité d’écriture (qu’induit hélas souvent la réactivité de mes blogs). Je lui suis d’autant plus reconnaissant de sa réaction que, tout en restant jalousement attaché à ma liberté critique, je partage un bonne partie de ses analyses, faute d’avoir su les formuler… parce que la parole des musiciens nourrit notre connaissance dans ce domaine dont ils sont les acteurs, la musique. Son courrier ci-dessous. Franck Bergerot

Parfum de Jazz : Sixties Nostalgia

Entre le 10 et le 22 août, Parfum de Jazz (17ème édition), en Drôme Provençale, proposait 12 concerts ainsi que de nombreuses animations (déambulations, mini-concerts, apéros musicaux, jam sessions, projections cinématographiques…). A Buis les Baronnies, centre de gravité du festival, du 12 au 14 août, trois soirées, étaient consacrées aux « Années 60 ». Chacune à leur manière.

Steve Coleman inattendu ?

Voici deux jours, vendredi 4 septembre, je fendillais l’unanimité autour du concert de la Mystic Rhythm Society de Steve Coleman au Trabendo. Et puis, samedi 5, il y a eu The Council of  Balance du même Coleman. Enfin, hier après-midi dimanche 6, Natal Eclipse, et nous voici tout ébranlé.

La Kreiz Breizh Akademi enregistre

J’ai à plusieurs reprises mentionné dans ces pages la Krei Breizh Akademi fondée par le chanteur traditionnel breton Erik Marchand. Qu’est-ce que ça vient faire dans nos pages ? Eléments de réponse à propos de l’enregistrement auquel j’ai assisté mardi dernier ,25 août, de la 5ème édition de cette institution bretonne, sous la direction de la contrebassiste Hélène Labarrière et Jacky Molard. Concert le samedi 28 août au festival Fisel de Rostrenen.

IMG_2566-2

Braves nantais, rendez-vous ! De Cambronne à la "walking bass" en passant par le timbre de Jeanne Added

Dans l’avion qui me ramène « sur » Bordeaux – 30 minutes de vol, 12 personnes dans un Embraer de 100 places, pourquoi n’utilise-t’on pas plus souvent ce moyen de transport rapide, peu coûteux (moins cher que le train en s’y prenant à temps) je ne comprends pas ? – sans compter que la voie de chemin de fer dans le marais poitevin est en mauvais état et que les trains y perdent encore un temps considérable. Voilà une question réglée. Reste l’éternel match Bordeaux/Nantes, qui dure depuis 1917, depuis que les premiers musiciens noirs embarqués dans la grande guerre ont choisi Nantes pour débarquer, et pas Bordeaux. Nantes : 1, Bordeaux : zéro. Faut dire aussi que le mémorial sur l’abolition de l’esclavage à Nantes est un beau succès et qu’à Bordeaux, malgré l’action exemplaire de Karfa Diallo, on en est encore aux balbutiements. Nantes : 2, Bordeaux : zéro. J’apprends que Bordeaux a gagné au football dimanche. C’est bien. Mais ça ne suffit pas. Bon, il y a cette question épineuse du vin. Muscadet : 1, Médoc, Graves, Sauternes, et Pomerol : 4. Et j’ai laissé le St Emilion de côté pour de mauvaises raisons, j’avoue. C’est bien, suivez…

Malguénac 3 : Belly Up et Jeanne Added

Comme chaque année au festival Arts des villes, Arts des champs, à Malguénac, la dernière soirée se fait pop, world, funk, soul… Ce que l’on appelle “musiques actuelles”, même si les accents canterburiens de Belly Up étaient actuels il y a quarante ans, même si le récital de Jeanne Added n’est ni plus ni moins actuel que les abstractions sonores (entendez par là sans paroles, on formatée couplet-refrain) de Franck Vaillant ou du compositeur dit “contemporain” Philippe Manoury. Foin des étiquettes, j’étais une fois encore à Malguénac hier et je n’en suis pas rentré déçu.

Malguénac 2 : Kami, Benzine et autres Biddle

Kami, Raising Benzine, Electric Biddle… Que se cache-t-il derrière derrière ces noms ? Réponse hier au festival Arts des villes, Arts des champs de Malguénac où s’exprimait une génération de musiciens grandis dans le sillage de Steve Coleman (Pascal Charrier, Franck Vaillant) et d’une certaine scène anglaise (Julien Lourau).

Jazz campus en Clunisois : de château en abbaye (19 et 20 août)

      Si vous avez la chance de disposer du temps nécessaire, plongez à Cluny dans un «grand bain musical» de 8 jours, à la fin de l’été. Ou alors, faites comme moi et, en deux jours, six concerts à une cadence effrénée, vous aurez une idée assez précise de ce festival qui, résistant vaillamment à la baisse drastique de subventions municipales, proposait cette année un programme éclatant des plus copieux, à prix doux. Jazz campus , le festival de Didier Levallet, explore la géographie du Clunisois, en Saône et Loire (71). Depuis l’an dernier, il s’est ouvert à un nouveau lieu, le château de Berzé, construit  pour protéger l’abbaye de Cluny : un vrai château médiéval au pays de Lamartine qui a conservé ses tours, son châtelet d’entrée et des jardins avec des buis taillés en pièces d’échec. La comtesse propose de visiter la propriété avant le concert de 19 heures, dans le « tinaillier » renfermant cuves et pressoir, tout en proposant de goûter à ses vins. Et l’on sait que la Bourgogne sud  a des vins blancs insurpassables…