Embarquez (de nouveau) sur le bateau ivre!

Amina&Yoan┬®AcAlvoet2016 5

Il y a trois mois, nous avions fait l’éloge d’un très beau duo guitare-flûte constitué par Amina Mezaache et Yoan Fernandez. Ayant de la suite dans les idées, nous avons eu envie de récidiver…

Amina Mezaache (flûtes), Yoan Fernandez (guitare), Vendredi 17 juin 2016, à la Vierge de la Réunion, 58 rue de la réunion 75020 Paris

Que l’on nous pardonne de nous répéter, mais voici un duo qui, sans artifice et sans esbrouffe, développe une musique absolument enthousiasmante.
Cette chronique-bis se justifie d’ailleurs par l’évolution du duo. Certes, le répertoire est toujours constitué pour une large part de thèmes prélevés dans l’inépuisable vivier de la musique brésilienne. Guinga, Milton Nascimento font partie des compositeurs que la flûtiste Amina Mezaache aime fréquenter.( Avec son propre groupe, Maracuja, elle a d’ailleurs proposé récemment un superbe premier disque, Imaginarium, plein d’exubérance, de folie, et d’influences brésiliennes). L’autre versant du répertoire ce sont des standards de jazz cajôlés (my one and only love) ou bousculés en douceur (Alone together).
Amina&Yoan┬®AcAlvoet2016

Le guitariste Yoan Fernandez est épatant par la variété et la créativité des accompagnement qu’il propose. Il sait varier l’intensité du son, l’espace qu’il laisse à la flûtiste, être tantôt très présent tantôt en filigrane, utilise parfois, comme un joueur de flamenco, sa main pour taper contre la caisse de la guitare, donnant ainsi une dimension percussive à son jeu. Par rapport au premier concert, je note qu’il ose plus de malice et d’humour dans les délicieux moments d’improvisation libre que s’octroie le duo, par exemple sur Baïan de Lacan composé par Guinga.
Amina&Yoan┬®AcAlvoet2016 9

Quant à Amina Mezaache, elle sait tout faire avec sa flûte, capable d’un jeu tout en délicatesse (my one and only love) ou d’un jeu en rafale, plus agressif, qui fait merveille sur le blues (isotope). Elle sait épicer son jeu de mille inflexions subtiles (effets de souffle, effets vocaux, notes « roulées »…).

Amina&Yoan┬®AcAlvoet2016 1

A la fin du concert, Yoan Fernandez et Amina Mezaache sont rejoints par Viktorija Gečytė, une des plus incroyables chanteuses que l’on puisse écouter à Paris. Elle chante, merveilleusement, Honeysuckle Rose. On la regarde, on l’écoute, et l’on se surprend à penser: mais qui a dit que le soleil avait quitté Paris?

Texte: jf Mondot
dessins: Annie-Claire Alvoët
(Autres dessins de musiciens de jazz visibles sur le site de l’artiste, www.annie-claire.com )

Post scriptum: on pourra écouter bientôt Yoan Fernandez au Sunset le 30 juin avec Faby Medina et Alain Jean-Marie, et Viktorija Gečytė au même endroit mais le lendemain 1er juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *