FESTIVAL DE RADIO FRANCE & MONTPELLIER OCCITANIE : FOX

Soirée prometteuse une fois encore au Domaine d’O : à 20h30, sous la pinède, c’est la renaissance du groupe vocal Elull Noomi, lequel s’était produit en 2008 sur la grande scène de l’Amphithéâtre ; et à 22h, sur ladite grande scène, le trio Fox, qui associe Pierre Perchaud, Nicolas Moreaux et, pour ce concert, Karl Jannuska.

ELULL NOOMI

Elull Noomi   De gauche à droite : Abdelak Lakraa, Pascale Gautier, Odile Fargère, Émilienne Chouadossi, Hervé Aknin

Cet étonnant groupe vocal produit une musique originale, nourrie de jazz, mais aussi de rock progressif, de gospel, et de tout ce que la vocalité compte de singularité expressive. Les textes sont écrits dans une langue imaginaire qui est au kobaïen de Magma ce que l’espéranto est au volapük : plus rond, plus doux, plus chantant. Et la musique, purement vocale jusque dans ses effets percussifs, procède d’un raffinement rythmique, mélodique et harmonique qui fait voyager loin l’oreille et l’imaginaire.

FoxFOX

Pierre Perchaud (guitare), Nicolas Moreaux (contrebasse), Karl Jannuska (batterie)

Amphithéâtre du Domaine d’O, lundi 25 juillet 2016, 22h

Le groupe Fox aborde le concert avec, très majoritairement, le répertoire de son disque éponyme paru au printemps (Jazz & People / Harmonia Mundi). Changement de taille : le batteur du CD était le Catalan, souvent new-yorkais, Jorge Rossy. Cette fois c’est Karl Jannuska ; lequel fait lui aussi merveille dans ce contexte, avec un jeu très nourri, polyrythmique, mais sans emphase : il soutient très activement, mais sans fracas. Et c’est ce sens des nuances qui convient parfaitement au trio, dont le répertoire est fait de mélodies sinueuses, d’harmonies subtiles, d’improvisations lyriques très expressives, mais qui s’épargnent toute pesanteur. Magnifique travail d’orfèvre, entre la guitare aérienne, presque onirique, de Pierre Perchaud, et la contrebasse, active et précise de Nicolas Moreaux. Le public est très attentif, tendu vers cette musique qui requiert une écoute investie. Les musiciens en paraissent stimulés, et le concert se déroule idéalement, comme en apesanteur. Il va se conclure par une fine reprise de And I Love Her, des Beatles. Et, chaleureusement rappelé, le trio donnera l’ultime conclusion avec une nouvelle composition, fraîchement issue de son travail collectif. Un beau moment (un de plus….) à inscrire au crédit de l’édition 2016 du festival.

Xavier Prévost

Le concert de Fox a été diffusé sur France Musique le vendredi 29 juillet à 23h

Réécoute jusqu’au 25 avril 2019 en suivant ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *