header-object

Jazzdor 3° journée. Strasbourg, Pôle Sud, 10/11.

Jazzdor 3° journée. Strasbourg, Pôle Sud, 10/11.

Bojan Z (p, Fender Rhodes)/Nils Wogram (tb) ; Vincent Peirani « Thrill Box » : Vincent Peirani (acc), Michael Wollny (p), Michel Benita (b).

En fin de matinée, c’est un petit comité de spectateurs qui osa braver la pluie domincale pour assister, en présence du réalisateur Richard Bois, à une projection de « Zicocratie », film consacré aux répétitions et à l’enregistrement du disque « E-Total » du MegaOctet d’Andy Emler.

Nevers D'Jazz, deuxième journée, Cascade, Zicocratie, Ametsa, Being Human Being

Après un dimanche "off" gris, pluvieux, solitaire, comme bien des dimanches en novembre - où qu'on se trouve ou qu'on se perde - le 11 novembre s'annonçait lumineux et chargé de nombreux spectacles. Il le fut, après que le brouillard ait disparu dessus la Loire, et par l'effet de "concerts" déroutants, de diverses manières.

Parenthèse bretonne

Et Annie Ebrel célébra ses 30 ans de chanson… entourée, pour ceux que connaissent les lecteurs de ces pages, de Riccardo del Fra, Jacques Pellen, Pierrick Hardy, Hélène Labarrière, Jacky Molard, etc. et quelques centaines d’amis…

 

Yoann Loustalot, Fred Borey et Lucky Dog

Le 8 novembre, vendredi, le quartette Lucky Dog fondé par Fred Borey et Yoann Loustalot se produisait au Cabaret Jazz de Rueil-Malmaison.

L’art de la divagation

scwabSoro 1
Ce jeudi 7 novembre, Julien Soro (saxophone alto) et Raphaël Schwab (contrebasse) ont joué devant trois japonaises  au regard glacé. De tout le concert, elles n’ont pas bougé un cil. Dans la lumière orangée de la galerie l’Aiguillage, au rez-de -chaussée des Frigos, leur  attitude figée contrastait avec la musique vibrante  jouée ce soir-là. 

Jazzdor, 2° soirée. Strasbourg, Pôle Sud, 09/11.

Jazzdor, 2° soirée. Strasbourg, Pôle Sud, 09/11.

Die Enttäuschung : Axel Dörner (tp), Rudi Mahall (bcl), Jan Roder (b), Uli Jennessen (dm) ; Wasteland : Antoine Berjeaut (tp), Julien Lourau (ts, ss), Mike Ladd (voc), Josef Dumoulin (claviers), Stéphane Kerecki (b), Fabrice Moreau (dm), Pierce Warneke (video).

Die Enttäuschung, en Allemand, veut dire « la déception ». Et ce titre en lui-même est un concentré de l’humour qui sous-tend la musique de ce quartet étonnant. Leur matériau ? De brèves mélodies souvent un peu naïves qu’ils traitent dans un style à la croisée des chemins entre la manière des quartets sans piano de Gerry Mulligan et d’Ornette Coleman.

Nevers D'Jazz, soirée d'ouverture, Jazzbox, Moutin Factory 5tet, Dave Holland "Prism"

Souhaitons d'abord un bon anniversaire à Eric Harland qui va fêter ça dans deux jours à New York, et remercions-le de nous avoir donné hier soir - en dehors des qualités de la prestation du groupe - une leçon de musicalité percussive qui nous a laissé pantois. Avec l'inauguration de l'exposition "Jazzbox", et le concert du Moutin Factory Quintet, une soirée inaugurale de grand style.

Jazzdor, 28° édition. Soirée inaugurale : Dave Holland « Prism » Quartet . Strasbourg, Cité de la Mu

Jazzdor, 28° édition. Soirée inaugurale : Dave Holland « Prism » Quartet . Strasbourg, Cité de la Musique, 08/11.

Sans réel thème jusqu’à ce qu’une bribe de solo de guitare puis de piano déclenche le flot mélodique, le premier morceau du quartet « Prism » de Dave Holland — écrit par le bassiste — apparaît d’abord comme une sorte de magma sonore rythmé par la batterie d’’Eric Harland. Un magma qui donne une idée de la densité de ce nouveau groupe, lequel ne ressemble à aucun de ceux qu’avait dirigé jusqu’à présent le bassiste.

Bojan Z duo : Jazzycolors festival électrique

« On se connait depuis l’âge de 14 ans. A Belgrade nous avons commencé le jazz ensemble. Seulement Sava est parti le premier pour élargir son horizon musical. Ce soir nous nous retrouvons à rejouer sur une même scène pour la première fois depuis…trente ans ! »

L'Asado servi hot par Minino

« J’ai voulu rassembler dans cet album une valise d’airs et de chansons de notre culture populaire. Celles que l’on peut rencontrer lorsqu’on voyage à travers toute l’Argentine. Histoire de les faire connaître,  diffuser et aimer auprès du plus large public possible »

Le cor beau de Manu Domergue au Sunset

Plus qu’un récital accompagné du diseur, chanteur et corniste Manu Domergue, le Raven Quartet est un véritable groupe qui se produisait au Sunset ce soir, 7 novembre, sur un répertoire sans équivalent autour de la figure du corbeau.

 

JMNUM

 

 Rejoignez nous sur

facebook 

 

JazzMag660-Complet-1

 Muziq revient en libraires

Couv Muziq 1

 

muziq2

Commandez vos exemplaire dès maintenant