Actuellement en kiosque

Le Jazz Live

classés dans: Non classé

Jazz à Foix : émouvante clôture

Le public venu à Foix pour entendre le Steve Kuhn Trio a vécu un moment très intense quand, pour refermer définitivement le festival 2012, Eric Baudeigne, le président de la manifestation, a remis un buste d’honneur à l’effigie de Gabriel Fauré au pianiste américain : ce dernier, très ému d’un tel honneur, ne put contenir quelques larmes. Pourquoi une telle distinction ? D’abord parce que Steve Kuhn aime profondément la musique française de la période fin XIXe – début XXe siècle (de Fauré, il a enregistré une version jazz de sa Pavane) ; mais surtout pour avoir tenu sa promesse d’offrir un magnifique concert de clôture au festival qui l’a si chaleureusement accueilli.

classés dans: Non classé

Jazz in Marciac : à la découverte d'Aurélie Tropez

Sans conteste, l’une des vedettes du Festival bis, comme on l’appelle ici. Son jeu de clarinette, fluide, élégant, y fait merveille dans différents contextes, le All Stars de Julien Silvand, inspiré par celui de Louis Armstrong, Les Red Hot Reedwarmers du saxophoniste Stéphane Gillot. Tout récemment, à Ascona, elle se produisait, en juin, au sein des Swingberries de Jérôme Etcheberry. Par ailleurs, soliste remarquée du Duke Orchestra dirigé par Laurent Mignard, elle a animé aussi, lors du dernier festival Jazz à Juan, les rues d’Antibes avec les Jazzticots, une formation créée par son père. 2012 serait-elle donc l’année d’Aurélie Tropez ?

classés dans: Non classé

Jazz in Marciac. Sonny Rollins ou le temps aboli

Pour le chroniqueur d’un concert de Sonny Rollins, deux écueils de taille. D’un côté, l’emphase. Le « colosse », la « légende vivante » ont déjà beaucoup servi. Sans parler du « musicien culte », type même du cliché éculé. De l’autre, une admiration teintée de compassion pour ce vieillard claudicant, courbé, et pas seulement sous le poids des ans. Doté pourtant d’une énergie farouche. Arpentant la scène, comme il le faisait encore naguère, mais à pas comptés et précautionneux.

classés dans: Non classé

Annulé, Mens Alors continue !

Dans la grande tradition des festivals hors normes (Uzeste, Luz, Ixtassou, Assier, etc), le festival Mens Alors! en Isère vient d’être annulé en dernière minute, trahi par des annulations de suventions. Néanmoins, un collectif s’est constitué afin d’organiser tout de même du 7 au 12 août « une semaine artistique et festive à défaut d’être festivalière »,… Lire la suite »

Mabern classés dans: Non classé

Jazz à Foix (1)

Chaque année le festival de Foix propose une programmation propre à attirer non seulement un public de néophytes mais aussi à satisfaire les connaisseurs. Cette année la semaine de concerts a ainsi démarré avec une prestation plus que sympathique d’Harold Mabern, un des disciples de Phineas Newborn.

JFLBB2 classés dans: Non classé

Saint-Émilion Jazz Festival (3)

Dimanche ensoleillé à St Emilion. Très ensoleillé même. Le festival touche déjà à sa fin, on se regroupe dans le parc Guadet pour un repas champêtre, des vins simples, des rencontres, des musiciens qui passent, Jacky Terrasson accueille Yaron Herman qui vient d’arriver, Brian Blade se promène amoureusement avec sa compagne, les photographes n’en peuvent plus de faire poser celui-là, d’avoir un portrait de cet autre, Jean-François Labérine me laisse profiter de ses idées, on partage quoi !!!

classés dans: Non classé

SAINT EMILION JAZZ FESTIVAL (3)

Dimanche ensoleillé à St Emilion. Très ensoleillé même. Le festival touche déjà à sa fin, on se regroupe dans le parc Guadet pour un repas champêtre, des vins simples, des rencontres, des musiciens qui passent, Jacky Terrasson accueille Yaron Herman qui vient d’arriver, Brian Blade se promène amoureusement avec sa compagne, les photographes n’en peuvent plus de faire poser celui-là, d’avoir un portrait de cet autre, Jean-François Labérine me laisse profiter de ses idées, on partage quoi !!!

classés dans: Non classé

Junas II : Christian Scott & Bernard Lubat

Jeudi : la séquence solo de tambour bata du percussionniste cubain de Ninety Miles, Mauricio Herrera, prolongé du chant des guerriers d’Ogun scandé en langue Yoruba, avait déjà provoqué quelques éclairs… pour les initiés. Vendredi : la chaleur fait rage jusqu’au cœur de la nuit. Les cigales s’en donnent à cœur joie dans la carrière et la pinède alentour. Elles deviennent le son majeur du festival. Samedi : patatras ! La tramontane s’est invitée pour la clôture du festival. Les cigales se sont tues sans crier gare. La fraîcheur est tombée sur le décor de pierres. Il reste au jazz de La Nouvelle-Orléans à réchauffer les festivaliers…

CScott NM 21712 classés dans: Non classé

Christian Scott, Paris gagné

Baskets noires, jean noir, chemise noire à pois blancs ornée d’un joli pin’s en forme de cœur, magnifique collier doré, sans parler de sa rutilante trompette “dizzygillespienne” : entre street wear chic et héritage ethnique, Christian Scott, alias Christian aTunde Adjuah, prend soin de son image. Mais c’est aussi un artiste fier de ses racines, de ses sidemen et de sa musique qui a offert au public du New Morning deux sets d’une rare intensité.