Ce soir 4ème session du Concours Buffet Crampon

Tous les mardis soirs, à Paris, le Pop Up du Label accueille une jam session que le facteur d’instruments à vent Buffet Crampon transforme une fois par mois en concours pour “soufflants” avec le soutien de Jazz Magazine. Final le 12 décembre. Ce soir, 4ème session.

Le Pop-Up du label est un bar restaurant réparti sur deux étages au 14 rue Abel, Paris 12e, qui entre autres soirées musicales proposées tout au long de la semaine (rock, hip hop, dj-sets) accueille tous les mardis une jam session animée par le batteur Stéphane Chandelier que la marque Buffet-Crampon investit désormais un mardi par mois pour un concours parrainé par le saxophoniste alto Luigi Grasso dont la finale aura lieu le 12 décembre, dotée en prix d’un voyage à New York pour deux personnes et de bons d’achat.

Après un première victoire qui, le 17 janvier, a salué la fraîcheur et la musicalité en la personne du trompettiste Noé Codjia (23 ans), c’est l’expérience qu’a privilégié le mois suivant un jury très partagé en sélectionnant le saxophoniste Thomas Gomez (que l’on pourra entendre le 27 mai prochain au Sunset au sein de la Greenwich Session, nonette auquel Luigi Grasso consacre des compositions originales marquées par l’exigence de Tadd Dameron). Le 11 mars, coup de théâtre : un seul concurrent se présente. Il arrive du Texas avec une intrigante décontraction, s’empare de la scène comme s’il y était né et improvise sur les standards comme on chante les chansons de son enfance… Le jury, déconcerté, le sélectionne sans l’ombre d’un doute. Et découvrira bientôt qu’Hermon Mehari a glané les prix de trompette des Etats-Unis à l’Australie, alors qu’apparaît dans les bacs le 17 mars un disque en quintette où il est notamment entouré d’Aaron Parks et Logan Richardson.

Alors, mesdames et messieurs les souffleurs parisiens, astiquez vos binious et retroussez vos manches ! On attend votre inscription ce soir 11 avril à partir de 20h. Chaque soir, le concours est précédé d’une première partie avec le saxophoniste Luigi Grasso, le batteur Stéphane Chandelier et leurs invités. Après le concours, pendant que délibèrent les musiciens de la première partie et le représentant de Jazz Magazine, la jam bat son plein, toujours très fréquentée, devant un parterre très dense et plus jeune que l’ordinaire du jazz. Le mois dernier, l’assistance découvrit en première partie le tubiste Bastien Still, léger comme un écureuil à Centra Park, sur des thèmes comme Line For Lyons et Bohemia After Dark, inspirant la réplique à l’archet de la contrebasse de Gilles Naturel sur une composition originale. Ce soir, c’est le contrebassiste Géraud Portal qui jouera en trio avec Grasso et Chandelier. Et c’est Jean-François Mondot, journaliste en semaine et trompettiste du dimanche, qui représentera Jazz Magazine auprès du jury.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *