accordéon

IMG_3613

Les caprices de Marianne et de la providence, avec bonbons et autres « lollipops ». A Bordeaux !

Nouvelle association bordelaise « Les Caprices de Marianne » ont pour but de sensibiliser un large public à la musique classique, avec le plus possible de diversité sociale, culturelle et générationnelle, afin que cette musique ne reste pas celle d’une élite socio-culturelle. Marianne, c’est très précisément Marianne Muglioni, violoncelliste, inspiratrice et première militante de l’association, dont je… Lire la suite »

Peirani, Portal, tous Charlie à Oloron Sainte-Marie

Sur la scène, Michel Portal ne tient pas en place. Il s’assoit, se lève, fait un pas de côté, marche un peu, passe devant micros et retours de scène, revient à sa chaise. Dans son anche de clarinette il souffle bien sûr, mais parle aussi, grommelle, crie. Sous un dessin pourpre projeté, très évocateur de la série Nous sommes tous Charlie, on vit en direct la transe Portal. Jusqu’à cet épisode étrange où, ayant entamé une variation mélodique en solo sur sa clarinette il stoppe net sa phrase musicale pour avouer tout de go à la salle médusée : « Excusez moi, mais vraiment j’ai peur des silences car j’ai l’impression que les gens ne les supportent pas »

Europa Jazz Festival 2012, le final (2)

Dans ma courte liste des jeunes musiciens du « baby boom » actuel du jazz de France – et je n’emploie pas l’expression par hasard – j’ai oublié Vincent Peirani (mais aussi tant d’autres), qui fait partie avec Emile Parisien du nouveau quartet de Daniel Humair, l’un des plus fins dénicheurs de talents qui soient. Dont acte, surtout après le solo d’accordéon dont il nous a régalé hier, dans une collégiale St-Pierre-La-Cour plein à craquer, ce que nous n’avons pas tardé de faire tant la musique proposée à notre écoute était de nature à réconcilier les âges, les classes sociales, et surtout la ridicule opposition entre le « savant » et le « populaire ».