Christophe Panzani

Guilhem Flouzat

Quand Guilhem Flouzat tire le portrait

Guilhem Flouzat présentait ses “Portraits” hier 17 mai Sunside, versions live avec un personnel différents du disque qui vient de paraître chez Sunnyside, plus quelques bonus, tels le CHief Crazy Horse de Wayne Shorter et le September Song de Kurt Weill.

PACEO Ouverture

Anne Paceo, tout sourire

Pour célébrer la sortie de son quatrième album, “Circles”, la batteure, auteure, compositrice et chef d’orchestre a choisi le Café de la Danse à Paris.

Marseille Jazz Festival, mardi 21 Juillet : Anne Paceo (Circles)/Melody Gardot

Depuis Marseille 2013, profitant de l’effet « capitale européenne de la culture », on peut venir, dans la cité phocéenne, comme à Vienne ou à Juan, en vacancier festivalier, la seconde semaine de juillet pour écouter du jazz. Ce festival populaire de plein air a vu sa fréquentation augmenter ces dernières années, dans une atmosphère conviviale et bon enfant, sans incident ou débordement. La manifestation avec quinze ans d’existence est ancrée dans la cité, comme en atteste le changement de nom, et l’ouverture à d’autres acteurs culturels, Le TNM de La Criée, l’incontournable MuCEM, le théâtre Sylvain sur la Corniche, en face du célèbre restaurant trois étoiles Passédat. Le festival dure dix jours et accueille expositions (La Note bleue, le Jazz de Loustal), rencontres, projection de films à la BMVR (Bibliothèque municipale à vocation régionale) de l’Alcazar.

Respire jazz 1 : une soirée très guitare

Hier, 10 juillet, s’ouvrait le 7ème festival Respire Jazz à l’Abbaye du Puypéroux en Sud Charente, avec le quartette d’un enfant du pays Matthis Pascaud et la Drum’n Koto de Chris Jennings qui accueillait le guitariste Nguyên Lê.

Respire Jazz Festival 2ème soirée

Pour sa deuxième soirée, le Respire Jazz Festival accueillait Olivier Ker Ourio et son trio Magic Tree (Emmanuel Bex à l’orgue et Yoann Serra à la batterie) augmenté du maître des lieux, le guitariste Pierre Perchaud et précédé de deux très belles surprises, le trio The Drops et le solo du pianiste allemand Sebastian Sternal.