Eric Séva

Jazz à Couches 30ème

Jazz à Couches : la folle nuit des trente ans.

Hier, 8 juillet, pour la soirée du trentenaire de Jazz à Couches, Franck Tortiller réunissait un all stars de complices fidèles, habitués aux festivités de cette petite commune du chalonnais, avant de céder la place à François Corneloup et son quintette Le Peuple étincelle pour un grand bal poussière.

Anglet Jazz Festival (3ème jour) : du jazz sur l’herbe

Au cœur de la ville d’Anglet, imaginez un parc de quatre hectares. Un château fin XIXème impose sa masse dont  le rouge de la brique, le blanc de la pierre et le noir de l’ardoise tranchent avec le vert tendre d’une pelouse rase comme un gazon anglais que rehausse le ton empire des frondaisons. C’est dans ce cadre champêtre que depuis sept ans l’association Arcad organise sa journée « Jazz sur l’Herbe » où tout un chacun peut venir pique-niquer en écoutant Philip Catherine (2013), David Linx (2012) ou Giovanni Mirabassi (2011), la gratuité de l’évènement n’obérant pas la qualité artistique de l’offre.

Jean-Philippe Viret : 60% de matière grave au comptoir

Hier 14 février, dans le cadre de Musiques au comptoir, sous la halle Roublot de Fontenay-sous-bois, Jean-Philippe Viret donnait son deuxième concert “libre-cours”, une formule qui permet à un artiste de se présenter dans différentes configurations au même endroit au cours d’une saison. Après son trio avec Edouard Ferlet et Fabrice Moreau, désormais bien connu, c’est son trio 60% de matière grave qui montait sur la scène, avec Eric Seva au saxophone baryton, le trombone et les coquillages de Sébastien Llado remplaçant momentanément le serpent et le tuba de Michel Godard.  

A Marmande, Jazz et Garonne mûrit

Eric Séva a remis un nouvel ouvrage sur le métier. Installé à Marmande depuis sept ans maintenant il a du endosser sans vraiment d’essayage préalable le costume de Directeur Artistique d’un festival lancé en 2011 l’association Les Arts de Garonne en collaboration avec la mairie de la ville lot et garonnaise et le soutien du Conseil Général . Pas de partition écrite à l’avance dans ce rôle nouveau pour le saxophoniste de métier. Pour devenir un ténor dans le genre rien de mieux qu’à tout instant savoir et pouvoir improviser « C’est un pari audacieux pour montrer qu’il est possible de faire entendre, aimer cette musique à tous les publics sans restrictions » A Marmande, terre de légumes et de fruits, le projet est en train de mûrir.

Où va Séva…

Branle-bas de caméras dans le hall de la salle des fêtes d’Eymet : six, drivées par Hervé Mazaury et AvuTV, pour l’enregistrement du prochain album d’Eric Seva, CD et DVD, conjoints. Et on ne vous parle pas des prises faites, musique au vent, interviews, dans cette bastide médiévale, tour et cour du château, jardin fleuri, etc. Cette déambulation correspond bien au tempérament d’Eric Séva, « nomade sonore » ainsi qu’il se nomme lui-même et ainsi qu’il appellera son futur album, “live” donc.