Francesco Bearzatti

Respire Jazz 3 : Open Gate Trio et Triolio

Hier, 29 juin le Respire Jazz festival se terminait par un long et chaleureux bœuf, après les concerts de l’Open Gate Trio (Francesco Bearzatti, Emmanuel Bex, Simon Goubert) et du Triolio (Lynn Cassiers, Pierre Perchaud, Leon Parker).

Jazz : une scène créative en région, forum, concerts, Chalon/s/Saône, 14 et 15 juin (I)

Le Centre Régional du Jazz de Bourgogne (direction Roger Fontanel), la ville de Chalon/s/Saône et le Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Chalon, ainsi que le club « L’Arrosoir », se sont associés pour ce « temps fort » du jazz à Chalon, destiné à illustrer concrètement la vitalité de la scène régionale et à mettre en débat les questions de l’émergence et de l’insertion professionnelle des jeunes musiciens de jazz. Avec en prime la présence de Radio-France pour un « Open Jazz » en direct du Conservatoire, hier soir, et deux concerts ouverts au grand public, avec le « Tinissima Quartet » de Francesco Bearzatti (hier soir) et le trio de Jean-Paul Celea (« Yes Ornette ! ») ce soir.

La fête à Texier au Théâtre du Châtelet

Je rentre de “la fête à Texier” au Théâtre du Châtelet, cet “Equanimity Meeting” produit par François Lacharme alors que la seconde partie de la grande interview du contrebassiste réalisée par Stéphane Olliver arrive en kiosque dans notre numéro de mars (Youn Sun Nah en Une). Atmosphère des grands soirs, public averti au 1er balcon où musiciens, critiques, réalisateurs se congratulent comme des confrères. Et les autres? Le vrai public. Il est là aussi, nombreux, et tous partage le bonheur  de venir fêter le bonhomme Texier et cette espèce de magie…

Jazz Brugge. Bruges, Belgique, 05 & 06/10.

Jazz Brugge. Bruges, Belgique, 05 & 06/10. Il est toujours rageant de devoir prendre en cours (pour des raisons d’obligations bassement matérielles) un festival qui ne dure que quelques jours, et encore plus si pour les mêmes motifs on doit le quitter avant la fin. Mais à Jazz Brugge, surtout quand on le fréquente depuis quelques années, on se sent d’emblée chez soi et prêt, dès la descente du train, à assister au premier concert.

Europa Jazz Festival 2012, le final (4)

Ludovic Florin ayant déjà, sur ce même site, rendu compte avec enthousiasme et précision de la prestation du double trio Delbecq/Hersch, qui se produisait hier au Mans en tout début d’après-midi, je n’ai qu’une chose à ajouter : au Mans, en rappel, ils n’ont pas joué Mood Indigo, mais Lonely Woman. Pour le reste, avis conforme.