Géraldine Laurent

La Commune Groupe de Fédérés

Emmanuel Bex, David Lescot et La Commune à Cardin

L’organiste Emmanuel Bex et le comédien, metteur en scène et trompettiste David Lescot s’intallent à Paris, au Théâtre de la Ville relocalisé à l’Espace Cardin jusqu’au 29 avril avec leur spectacle La Chose commune, évocation de La Commune de Paris.

La Commune par Georges Pilotell

Horellou-Hoenig, Ducret, Bex, la Commune… Malguénac

Horellou-Hoenig, Ducret, Bex, la Commune… Malguénac !“Nasty Factorz”, duo électro de Gaël Horellou et Ari Hoenig ; “Metatonal”, le Marc Ducret Trio + 3 ; “La Chose commune”, soit la Commune de Paris vue par David Lescot et Emmanuel Bex… tel est Malguénac, parmi cent autres choses que laissent deviner ce titre d’Arts des villes Arts des champs… Lire la suite »

Géraldine II

Jazz 360 à Cénac (33), du trio Misc à Géraldine Laurent, un tour d’horizon complet.

« Jazz 360 » à Cénac (Gironde) a vécu sa deuxième journée sous le signe de la diversité des « jazz(s) », ce qui n’étonnera pas si l’on considère que l’appellation « 360 » – outre une fine allusion au code postal du village – renvoie à l’idée d’un tour d’horizon complet. Dans ce paysage (« pays jazz » disait Guy Le Querrec),… Lire la suite »

Aram-Lee-Joce-Mienniel-©-Seunghwan-Roh-550x310

Jazz à Coutances : pommiers en fleurs franco-coréennes

Effervescence, bousculade, embrassades, émotion en coulisses, hier sous la salle Marcel Hélie au final du concert évènement d’ouverture du festival à forte tonalité franco coréenne « Quel truc super pour Coutances s’exclame une habituée du festival, j’en avais la larme à l’œil » « Moi aussi’…réplique discrètement Denis Le Bas, Directeur du festival. Regards croisés (ceux d’un fidèle… Lire la suite »

Sous la pinède la table des musiciens

Festival Radio France & Montpellier : Pierre Coulon-Cerisier Quartet feat. Géraldine Laurent

Comme à chacune des années récentes, un concert du Festival de Radio France & Montpellier Languedoc Roussillon était en partenariat avec le festival Jazz à Junas, où le quartette s’était produit la veille. Le groupe avait bénéficié en 2014 d’une résidence de création de « Jazz en L’R », association qui fédère les acteurs du jazz (musiciens, lieux de production et de diffusion….) en Languedoc Roussillon. Le concert était une manière d’aboutissement de ces actions croisées.

Loin de Rueil

Empêché par une opération chirugicale, notre envoyé spécial n’a pu se rendre dans les restaurants de Rueil-Malmaison où, toute la soirée du 20 septembre, se dispersait le festival Jazz In Rueil/Femmes de jazz. Mais tandis que les festivités commençaient, il en a rêvé en salle de réanimation. Cette après-midi 21 octobre, peut-être aura-t-il retrouvé ses esprits pour aller écouter le quintette de Didier Levallet, le quartette d’Aurore Voilqué, le trio Looking for Parker et la chanteuse China Moses

Parker dans tous ses éclats

  On se demande ce qu’il leur faut, parfois, aux Parisiens, pour les bouger. A peine une cinquantaine de client(e)s – dont pas mal d’ami(e)s – pour assister à la métamorphose du Bird en Géraldine Codjia ou en Manu Laurent. (Que Christophe Marguet me pardonne de minimiser son rôle dans cette appellation, lui qui sur scène l’a si bien rempli, avec discrétion, subtilité et efficacité.)

Géraldine Laurent s'agrippe à Périgueux

  Le lieu s’appelle modestement Le Paradis (galerie verbale), sur la rive gauche de la Dordogne, au cœur de Périgueux, une ville tout en collines, à l’ombre de la cathédrale Saint-Front et ses bulbes byzantins. C’est dans une petite salle mais archi-comble (on avait même installé des coussins) que l’association Jazzogène et son président Hans Kuijper avait convié Géraldine Laurent et son Time Out Trio à donner un concert dans le cadre d’une master class en partenariat avec le conservatoire local. Las, en ces premiers jours de printemps, une grippe retardataire avait sauté sur la saxophoniste. Mais il en faut plus pour abattre Géraldine !