Mary Halvorson

Un bébé à La Dynamo

Ce n’est pas une blague, il y avait bien, hier soir, un bébé à La Dynamo de Banlieues Bleues. Dans la grande nef glaciale et pourtant très accueillante, il présidait, dans son superbe pull norvégien, la tablée des vikings du groupe du claviériste Christian Wallumrod. A la table voisine, les fines lames franco-américaines d’Illegal Crowns appréciaient vivement une… Lire la suite »

Jazz em Agosto, Lisbonne, Pharoah Sanders, Mary Halvorson

Annoncé « Pharoah and the Underground », le concert d’hier soir était sous-titré « São Paulo and Chicago Underground with Pharoah Sanders », ce qui semble plus près de la vérité dans la mesure où c’est bien l’animateur du « Chicago Underground », Rob Mazurek, qui porte la responsabilité musicale du projet, Pharoah Sanders y figurant comme invité, invité permanent et de luxe certes, mais invité. Le plus juste aurait été de dire, peut-être : « Rob Mazurek & Chicago Underground invitent Pharoah Sanders », mais c’était peut-être moins attirant. Toujours est-il que la grande foule s’était déplacé pour ce dernier concert de la semaine « Jazz Em Agosto » à Lisbonne, comme en 1977 à Châteauvallon, dernière occasion que j’avais eu d’écouter l’auteur de « Kharma ».

Jazz em Agosto, Lisbonne, Anthony Braxton Falling River Music Quartet

Les eaux murmurantes ne manquent pas dans le parc du musée Gulbenkian, et non plus les herbes, les buissons, les arbres, toutes ces pousses vertes qui protègent de la chaleur en journée et assurent une douce tiédeur en soirée. Anthony Braxton et ses jeunes compagnons sont sortis de terre comme les autres, mais la lumière est restée allumée en fond, comme pour éclairer les buissons d’où proviendraient peut-être des réponses réelles aux propositions musicales du quartet. La soirée s’annonçait plutôt bien, et elle a tenu ses promesses.