Régis Huby

Lady McBeth Acte 5

Marc Ducret revient sur Lady MacBeth

Hier soir, Marc Ducret et ses amis donnaient Lady M créé en janvier au Sax d’Achères. Hier, en rentrant de ce concert, je lisais les pages consacrées à Anna Livia Plurabelle d’André Hodeir par Pierre Fargeton.

Abalone

Troisième soirée du label Abalone à Jazz à La Villette

Hier 4 septembre se terminait la résidence du label Abalone animé par Régis Huby au studio de l’Ermitage dans le cadre du festival off “Under The Radar” de Jazz à la Villette. A l’affiche : le duo de pianos Stephan Oliva / François Raulin, Benat Achiary invité du duo Nos Futurs ? de Christophe Rocher et Sylvain… Lire la suite »

Mais qui est Maria Laura Baccarini ?

Il y a deux jours, alors que notre guide des festivals de l’été qui accompagnera notre numéro de juin me retenait aux établis de Jazz Magazine, j’ai cédé à ma curiosité et me suis échappé vers le Carreau du Temple pour écouter la chanteuse Maria Laura Baccarini accompagnée par le violoniste Régis Huby.

Un quintette Organic à l'Ermitage

Hier, 15 mars, le nom de l’Organic Quintet à l’affiche du Studio de l’Ermitage titillait mon attention. Seul connu de moi parmi ceux de ses cinq membres, le nom de Leïla Martial. Le peu que j’en ai jusqu’ici entendu, hélas jamais live, m’a décidé. Bien m’en a pris.  

Le Quatuor IXI réinvente la corde, Jacques Rebotier et Edward Perraud désencordent le langage.

Il m’a fallu cinq minutes pour trouver ce titre trop peu consic (sic) pour faire un titre. Il m’en reste vingt-cinq pour écrire mon compte rendu du concert de Sons d’hier de ce 10 février, car j’ai mis mon réveil à sonner à 1h15, le chargeant de mon vrai réveil, réveil au monde du sommeil et des songes, où peut-être s’épanouiront mieux que ci-dessous les souvenirs des prestations du Quatuor IXI et du tandem Rebotier-Perraud. Dire qu’il n’en restera rien demain matin, une fois sorti du lit.

Contrastes au Triton: l’Akasha Quartet d’Yves Rousseau et le trio Vaillant / Chevillon / Monniot

D’une salle à l’autre du Triton (Les Lilas), on pouvait assister, ce soir 20 décembre, à la création du nouveau programme de l’Akasha Quartet d’Yves Rousseau, une formation patinée par 15 ans d’existence, et à “l’anti-création” du trio Vaillant / Chevillon / Monniot né d’une accident et qui perpétue depuis l’accidentel dans un joyeux état d’urgence.