Simon Goubert

Old_bagpipe

Ceol Mor et Kreiz Breizh Akademi à la Philharmonie de Paris

L’évocation fréquente dans ces pages d’une scène bretonne dominée par la musique traditionnelle aura pu intriguer, voire agacer le jazzfan familier de ce blog. Le concert donné par Ceol Mor, projet des frères Molard, et par la Kreiz Breizh Akademi d’Erik Marchand à la Philharmonie de Paris le 26 février est l’occasion de rappeler les… Lire la suite »

IMG 0850

Une nouvelle grande scène de jazz en France : la scène Sully (RV de l'Erdre 2014, III)

Le grand ministre d’Henri IV, qui avait su faire rentrer de très nombreux arriérés d’impôts dans les caisse de l’Etat (l’évasion fiscale ne date pas d’aujourd’hui) serait bien avisé de revenir parmi nous pour une opération de même nature. De surcroît, il aurait la satisfaction de constater que l’une des scènes jazz des « Rendez-vous de l’Erdre » porte son nom, et qu’elle est, chaque année un peu plus, le lieu de concerts enthousiasmants. Et ce, d’autant plus que la programmation est en exigeante, et que l’accueil du public est de plus en plus passionné. Comme quoi plaisir de l’écoute et qualité musicale vont ensemble, comme il faut encore une fois le souligner. Voyons ça.

IMG 8340

Jazz@botanic (II), Lee Konitz dans ses oeuvres, François Corneloup, Yoann Loustalot, Glenn Ferris

Omniprésent depuis le commencement des balances jusqu’à la fin des concerts, Lee Konitz prend son rôle de grand aîné très au sérieux, au point qu’il faut parfois modifier l’ordre du jour pour adapter le programme aux petits caprices du soliste vedette de Subconscious Lee, lesquels provoquent en réaction des réactions tout à fait compréhensibles de ceux qui doivent (ou devaient) jouer avec lui. Au bout du compte, beaucoup d’amusement, quelques crispations, et le plaisir d’avoir entendu deux formations superlatives : le trio de François Courneloup et le trio (plus un) de Yoann Loustalot, « Aérophone ». Vous saurez tout en lisant la suite.

Respire Jazz 3 : Open Gate Trio et Triolio

Hier, 29 juin le Respire Jazz festival se terminait par un long et chaleureux bœuf, après les concerts de l’Open Gate Trio (Francesco Bearzatti, Emmanuel Bex, Simon Goubert) et du Triolio (Lynn Cassiers, Pierre Perchaud, Leon Parker).

Una Striscia di terra feconda (II), Francesco Diodati/Didier Levallet Quintet "Voix Croisées"

La journée s’annonce chaude et belle. Chic ! On se dirige vers Barberini, on remonte la rue des Quatre Fontaines, on prend à droite la rue du Quirinal, un peu plus bas à gauche après un jardin se trouve l’église San Andrea Dal Quirinale, par le Bernin, « la doctrine » m’avait dit un ami en me conseillant vivement de m’y rendre. Las ! Elle est, à cette heure, fermée. Qu’à cela ne tienne. On revient sur nos pas, et sur la droite se trouve une autre église, Saint Charles aux Quatre Fontaines. Pas de chance, il est midi passé, elle vient de fermer. Là, c’était Borromini qui régnait en maître. Nullement découragés, nous entrons dans le Palazzo Barberini, qui abrite la Galerie Nationale d’Art Ancien. Le même ami m’avait dit : voir le plafond du salon Pietro Da Cortona…

Simon Goubert et le Background Quintet au Jazz à Ivry

Ce Background Quintet, comme me le rappelle Simon Goubert à l’entracte, est une vieille histoire qui remonte à son sextette des années 90 et à de vieilles complicités qu’il entretient selon des géométries variables… Le concert du 21 février était l’occasion d’entendre l’une d’entre elles et de prêter attention aux activités de Jazz à Ivry.

Coltrane au fond du cœur

Soirée tout à fait originale et parfaitement réussie samedi 9 au ‘Off’ d’Eymet, dans un Hall bien garni : plus de 80 personnes, dont pas mal de jeunes gens attirés sans doute par l’aura de John Coltrane à qui la soirée était consacrée. Laurent Pasquon, président de Maquiz’art, l’association organisatrice de ce festival à la fois intime et ambitieux, avait choisi une formule originale et risquée : évoquer la figure du célébrissime saxophoniste non seulement par la musique, mais aussi par le verbe.

Gillaume Roy, Emmanuel Bex et histoires de guitares

À l’Atelier du Plateau, on parle chiffons au bar avec Pierrick Hardy, on écoute le violon alto de Guillaume Roy réinventer le programme de son album solo “From Scratch”, puis on file au New Morning finir la soirée avec Emmanuel Bex, Glenn Ferris et Simon Goubert.