Sunside

b056d1_1fc652a60e9d4e9ca311f1e3471bc62e~mv2_d_5472_3648_s_4_2

La tendresse d’Alexis Avakian conquiert le Sunside

Jeudi dernier, le 2 février, Alexis Avakian présentait le programme de son nouveau disques “Hi Dream” au public parisien réuni au Sunside, en compagnie du pianiste Ludovic Allainmat, du contrebbassiste Mauro Gagano, du batteur Fabrice Moreau et du joueur de duduk Artyom Minasyan.

Libellule 1

Fabrice Moreau épilogue et préface

Il y a un mois, le 10 décembre, rentrant de Musiques au Comptoir à Fontenay-sous-Bois, je rendais compte ici du deuxième concert d’une série de trois, en forme de déclinaisons d’un premier projet en leader de Fabrice Moreau. Une série conclue ce soir 10 janvier au Sunside, mais dont on attend une suite… 

buste de Satie

Matthieu Donarier Trio : merveilleux airs à fuir et fuite d’eau

Une heure inhabituellement précoce, 19h30, pour un concert au Sunside, une fuite d’eau qui me retient dans les locaux de Jazz Magazine… Résultat, j’arrive le concert du trio de Matthieu Donarier déjà commencé. Sunside, Paris (75), le 17 novembre 2016. Matthieu Donarier (saxes soprano), Manu Codjia (guitare électrique), Joe Quitzke (batterie). J’arrive donc en retard, sur… Lire la suite »

De Timothée Quost à Tony Tixier, une soirée parisienne contrastée

Au Théâtre de Verre, lieu associatif en plein déménagement, le trompettiste de Timotée Quost présentait son Quostet, formation issue du CNSM. Le même soir, profitant d’un séjour au Ronnie Scott’s de Londres avec Christian Scott début avril, Tony Tixier était de retour à Paris pour un concert au Sunside.

20150308 164115 1

“Trombone Story” au Sunside : les coulisses du savoir

  « Trombone Story », concert thématique proposé par Jacques Vidal et Lionel Eskenazi, dimanche 8 mars au Sunside (Paris), 16h.   2e saison et neuvième concert thématique au Sunside ce dimanche à l’heure du goûter. C’est à l’initiative du contrebassiste Jacques Vidal que se déroulent ces rencontres musicales à vocation pédagogique que présente notre collaborateur Lionel Eskenazi, qui partage la scène avec les musiciens. Après la séance consacrée en janvier à Sonny Rollins (avec Eric Barret), c’est cette fois-ci le trombone et son histoire qui sont à l’honneur.  Daniel Zimmermann est à l’avant-scène.

Markit Zero Quintet

Sous ce nom intriguant, un jeune groupe toulousain profitait le 31 janvier dernier des nouveaux programmes de 19h du Sunside pour faire ses premiers pas parisiens. Sunside, Paris (75), le 28 janvier 2015.

Un soir aux clubs

Ce soir, 24 octobre, rentrant du décoiffant Tubafest d’Andy Emler, François Thuillier et leurs amis, dont Annie-Claire Alvoët (de ses pinceaux) et Jean-François Mondot (de sa plume) ne tarderont pas à vous rendre compte sur cette page, j’ai erré (rapidement, en attendant l’heure de mon dernier RER) rue des Lombards. Au Duc, les envolées mystiques… Lire la suite »

Pee Bee au Studio de l’Ermitage et Guilhem Flouzat au Sunside

Hier, 19 mars, nous mettions les bureaux de Jazzmag en ordre de bataille pour notre numéro de mai, celui d’avril étant parti la veille vers l’imprimerie avec la première partie d’un grand dossier sur Duke Ellington dont on célébrera la disparition le 24 mai prochain, une interview de Didier Lockwood à l’occasion de la tournée de ses quarante ans de carrière et cinquante ans de violon, et une Une consacrée au trompettiste Ambrose Akimusire dont le deuxième disque Blue Note nous a transporté et qu’a interviewé notre correspondant new-yorkais Guilhem Flouzat. Justement, Guilhem Flouzat, il est de passage à Paris, et jouait hier au Sunside. Or, pour ne pas me faciliter la tâche, un mail de Frédéric Loizeau reçu dans l’après-midi m’invitait à découvrir une intrigante grande formation qui répète hebdomadairement depuis 7 ans à Antony sous la direction de Claudio Pallaro et Gary Brunton et publie son deuxième disque. Une visite au Studio de l’Ermitage… ça ne se refuse pas.  

Soir de tempête rue des Lombards : Blaser, Toulon, Widemann

Le 6 février dernier, rue des Lombards, Samuel Blaser jouait en quartette la musique Guillaume de Machault au Duc, Rémi Toulon réinventait le trio au Sunside, le quartette de Benoît Wideman groovait au Baiser Salé et Franck Bergerot errait d’un club à l’autre en attendant Qumaira.