Thomas de Pourquery

Thomas de Pourquery et son Supersonic sous le ciel d’Avignon

Passage de témoin. Franck Bergerot, mon vieux complice du Tremplin Jazz d’Avignon (depuis 17 ans déjà !), peu convaincu par le projet Supersonic de Thomas de Pourquery, m’a demandé de prendre le relais pour chroniquer son concert du 5 août dans le cadre d’Avignon Jazz Festival. Une sollicitation amicale impossible de refuser, d’autant plus que sa… Lire la suite »

Tremplin jazz Avignon

Tremplin Jazz d’Avignon et Avignon Jazz Festival : c’est parti!

Avant-hier, mercredi 2 août, s’ouvrait l’Avignon Jazz Festival avec Sarah McKenzie devant un Cloître des Carmes plein comme un œuf. Hier, s’ouvrait la 26ème édition du Tremplin Jazz d’Avignon, manifestation qui fut la raison sinon première, du moins centrale, de ce qui est devenu un festival.

JULIEN LOURAU & THE GROOVE RETRIEVERS.

Nancy Jazz Pulsations : Red Star Orchestra,Thomas de Pourquery, Julien Lourau & The Groove Retrievers

Énième découverte festivalière pour la néophyte que je suis. Direction Nancy cette fois pour les derniers jours de son Jazz Pulsations où l’occasion m’est donnée d’écouter (enfin !) le Groove Retrievers de Julien Lourau, de découvrir le Red Star Orchestra avec Thomas de Pourquery et de serrer la main au géant Kenny Barron. Récit.

De Pourquery supersonique, super tonique et onirique au New

Il a accroché derrière lui sa veste aux motifs écossais très voyants A peine assis sur son tabouret Edward Perrault saisit ses baguettes pour entamer, Ghepetto plus ou moins articulé/désarticulé,  assis puis debout mais en un mouvement perpétuel de mains, de bras,  d’épaules, de jambes et de pieds. Soit une sarabande de frappes et de ponctuations sonores tonitruantes transmises en autant de notes aussi flamboyantes que les couleurs de son veston de tweed. A l’image de son batteur vraiment unique Supersonic s’affiche d’entrée de jeu super tonique !

Thomas de Pourquery à Bordeaux

Paradoxe total : si Thomas de Pourquery est à Bordeaux, le jour même ou presque de la sortie de son disque « Play Sun Ra », ce n’est nullement pour faire la promotion de ce superbe CD, ni pour jouer dans quelque bar bordelais, encore moins pour se produire sur une de nos grandes scènes, mais pour assurer la présence physique d’un des acteurs du moyen métrage de Jean-Christophe Meurisse « Il est des nôtres », projeté hier soir à 20.30 au cinéma Utopia, dans le cadre du festival « Des Souris et des hommes », septième édition, organisé par le Carré des Jalles/Les Colonnes, scène conventionnée St Médard-en-Jalles/Blanquefort.

1megaoctet

Le mégaoctet à nos trousses!

On est sorti du Triton en pressant le pas. Près du métro Mairie des Lilas, on a regardé plusieurs fois par-dessus notre épaule. Dans la station, on a changé de wagon car deux malabars nous regardaient avec un drôle d’air. Puis on a couru chez soi, malgré un début de point de côté. On a grimpé les escaliers quatre à quatre et fermé la porte à double tour. Ce qui nous avait mis dans tous nos états? Un petit arrosoir en fer-blanc  rencontré lors du concert du MégaOctet d’Andy Emler…

Thomas de Pourquery 1er, prince de Coutances

Tel un plantigrade velu coquin, généreux Tandis que pulsent les synthétiseurs Couvrant le silence de l’âme-sœur Il fixe l’horizon et son esprit dérailleur Semble tout ignorer des sons qui m’emportent –     Tu t’appelles comment ? –     Thomas –     Thomas comment ? –     Thomas de Pourquery