20 pianistes à suivre : #20 Lawrence Fields

26 Oct 2018 #Bonus

Chaque jour pendant tout le mois d’octobre, les fines plumes de Jazz Magazine vous révèlent leurs coups de cœur et braquent les projecteurs sur la nouvelle génération des pianistes qui comptent sur la scène jazz internationale. Aujourd’hui, Lawrence Fields

Choisi par Pascal Rozat
La trentaine bien entamée, et pas le moindre album publié sous son nom : le moins qu’on puisse dire est que ce natif de Saint-Louis, venu tard à la musique, ne cherche pas la lumière. Serait-il peut-être un de ces sidemen nés, dont le potentiel ne s’exprime pleinement que dans les groupes des autres ? Il serait trop tôt pour l’affirmer. On peut dire en tout cas que les meilleurs font aujourd’hui appel à lui, dans les registres les plus divers. Aux côtés de Joe Lovano, l’un de ses professeurs à la Berklee, il s’exprime avec brio dans un registre allant du post-bop à l’improvisation la plus ouverte, particulièrement au sein du quintette Soundprints avec Dave Douglas, où sa réactivité et sa présence totale à la musique évoquent le rôle de Danilo Perez au sein du quartette de Wayne Shorter. Chez Christian Scott, une main sur le piano acoustique et l’autre sur le Fender Rhodes, il démontre un redoutable sens du groove alliée à une inventivité sans limite. Pas de doute, il faudra compter à l’avenir avec ce surdoué aux longs doigts éfilés, qu’on peut d’ores et déjà compter parmi les valeurs sûres de l’instrument. • Pascal Rozat

À écouter :
Avec Joe Lovano & Dave Douglas Soundprints : “Scandalˮ (Greenleaf Music, 2017)

Brève de jazz

Les Grands Prix de l’Académie Charles Cros ont été décernés hier soir

Grand Prix Jazz à CÉCILE McLORIN SALVANT pour son disque 'The Window' (Mack Avenue / Pias) Grand Prix Blues au groupe DELGRES pour son disque 'Mo Jodi' (PIAS) JORDI PUJOL, du label Fresh Sound, a reçu un Prix in honorem pour son travail sur l'édition phonographique et les rééditions, depuis 1983, et en particulier pour ses récentes publications de rééditions et d'inédits du jazz français des années 40 à 60. JOËLLE LÉANDRE a reçu un Prix in honorem en musique contemporaine pour l'ensemble de son parcours musical, à l’occasion de la parution récente de 'Double bass', ( B. Jolas, G. Scelsi, J. Cage, J. Druckmann, J. Léandre par J. Léandre) (Empreinte digitale). Elle a publié également cette année plusieurs disques de musique improvisée http://charlescros.org

Bill Carrothers: solo unique au Duc

C'est sans doute le pianiste le plus rare de notre époque, à tous les sens du terme: si l'ont tient bien nos tablettes, l'immense Bill Carrothers ne s'était plus produit à Paris depuis... 2011! Alors, pour une fois qu'il quitte sa retraite du fin fond du Michigan, on ne manquera pas sous aucun prétexte son unique date au Duc des Lombards ce jeudi 6 décembre, qui plus dans l’intimité d'un solo, configuration dans laquelle il nous a livré ses plus grands disques.

Palmarès.

C’est l’Auxane Trio du pianiste Auxane Cartigny avec le contrebassiste Samuel F’hima et le batteur Tiss Rodriguez qui a remporté l’édition 2018 du prix international Jazzymatmut dans le cadre des actions culturelles du Groupe Matmut. Le trio a touché un chèque de 8 000 €. 2ème prix : le quartette de Ludovic Ernault (5 000 €). 3ème prix : l’Eugène quintette (2 000 €). Auxane Cartigny avait ouvert la série de des 20 pianistes à suivre publiée tout au long du mois d’octobre dans les Bonus de jazzmagazine.com.

EN KIOSQUE

20190301 - N° 714 - 100 pages

Il y quatre-vingts ans naissait Blue Note. Afin de célébrer comme il se doit cet anniversaire, Jazz Magazine consacre son...