Guillaume Roy – Dider Petit : impromptu au Souffle Continu

23 Jan 2023 #Concerts

Pour fêter la sortie de leur coffret de deux CD «Petit – Roy» (in situ / Orchêstra / Les Allumés du jazz)


les deux musiciens ont choisi de donner un bref concert intime dans la boutique du disquaire qui propose les musiques les plus rares, le Souffle continu (rue Gerbier, Paris XIème). L’endroit est coutumier du fait : trois jours plus tôt, les saxophonistes Alexandra Grimal et Sakina Abdou y célébraient la parution de leurs récents disques respectifs. Le double CD de Didier Petit et Guillaume Roy comporte deux disques : l’un, intitulé ‘Programmes communs’, avec une succession de trios avec une belle brochette d’invité.e.s (Kristof Hiriart, Catherine Delaunay, Michele Rabbia, Daunik Lazro, Yaping Wang, Christiane Bopp), l’autre, titré ‘À l’est du soleil’, avec leur seul duo, lequel faisait étape au Souffle continu pour le bonheur des présents.

GUILLAUME ROY (alto), DIDIER PETIT (violoncelle, voix)

Paris, au Souffle Continu, 20 janvier 2023, 18h30

Cela commence dans une atmosphère que je qualifierai par défaut (défaut d’imagination et de références du chroniqueur) de post-romantique. Mais très vite on s’éloigne de ces repères pour entrer dans le vif de l’échange, dans la liberté et l’intensité propre à l’improvisation quand elle se joue à ce niveau. La voix va venir fracasser ce qui ne saurait être un consensus, simplement l’expression d’un désir (un désir d’expression….). C’est aussi parfois une sorte de jeu de rôles, plein d’humour et de fantaisie, comme pour masquer avec pudeur l’intensité, l’enjeu. Il y a des mises en suspens, des cheminements du bruitisme aux sonorités consonantes : bref c’est une sorte de récit sonore aussi imprévisible que jouissif. On pourrait dire que c’est une espèce de rituel mystérieux, sans la rigidité préconçue du rite car tout paraît se révéler dans l’instant du geste. Du son le plus ténu jusqu’aux timbres les plus opulents, la musique s’offre à nous, à recevoir sans en rechercher les codes, même si notre mémoire (culturelle, émotionnelle, perceptive) s’interpose. Une sorte d’aubade en trois séquences musicales ; un beau moment de musique pour fêter l’avènement de ce double CD.

Xavier Prévost

https://www.soufflecontinu.com/

https://www.facebook.com/soufflecontinurecordstore

Brève de jazz

Disparition de Giuseppe Pino.

C’est avec une tristesse infinie que nous avons appris cette nuit la disparition de notre ami et collaborateur historique de Jazz Magazine Giuseppe Pino. Il a immortalisé les plus grands noms du jazz, ses photos ont illustré d'innombrables couverture de Jazz Magazine et de pochettes de disques.

Adieu à Daniel Farhi

Nous venons d'apprendre la disparition de Daniel Farhi. Cofondateur avec son frère Alain du premier New Morning, à Genève en 1976 avant d’être transplanté à Paris, cet infatigable passionné, à qui l’on doit l’une des plus belles aventures du jazz, est décédé vendredi à l’âge de 77 ans.

Chick Corea s’en est allé

C’est avec une grande tristesse que nous venons d'apprendre la disparition du légendaire pianiste Chick Corea, à l'âge de 79 ans. Sideman inoubliable, leader à nul autre pareil, il n'avait jamais cessé de partager les musiques auxquelles il avait dédié sa vie.

EN KIOSQUE

20230201 - N° 756 - 84 pages

Sur l’écran noir de ses nuits blanches, Jazz Magazine se fait son cinéma avec un numéro spécial consacré aux BO...