ANDY EMLER MegaOctet : revigorant concert au 360° Music Factory

17 Nov 2021 #Concerts

Revigorant et formidable concert dans la salle parisienne du quartier de la Goutte d’Or. C’est pour la sortie du disque «Just a beginnig» (PeeWee!), paru récemment, et enregistré en 2019 au festival D’JAZZ de Nevers. C’est aussi pour fêter à nouveau les 30 ans de l’Orchestre, anniversaire un peu éclipsé en 2020 par la pandémie. L’orchestre est né au tournant de 1989-1990 : premier compte-rendu dans Jazz Magazine, par votre serviteur, d’un concert de janvier 1990, dans le numéro 392 d’avril de la même année. Je ne peux dissimuler à personne mon enthousiasme trentenaire ; ne nous méprenons pas : c’est l’enthousiasme indéfectible, depuis 30 ans, d’un désormais septuagénaire….

ANDY EMLER MegaOctet

Laurent Blondiau (trompette), Philippe Sellam & Guillaume Orti (saxophones altos), Laurent Dehors (saxophone ténor & cornemuse du Centre), Éric Échampard (batterie), Claude Tchamitchian (contrebasse), François Thuillier (tuba), François Verly (marimba, percussions), Andy Emler (piano, composition)

invité.e.s : Géraldine Laurent (saxophone alto), Nguyên Lê (guitare), Médéric Collignon (voix, cornet)

Paris, 360° Music Factory, 16 novembre 2021, 20h30

L’orchestre accueille des invités, comme sur le disque récent, et comme lors d’un concert ‘Jazz sur le Vif’ de Radio France, légèrement antérieur au concert de Nevers 2019. Une seule différence : parmi les invités qui étaient passés par le MegaOctet au fil des ans, manque Thomas de Pourquery. Mais Géraldine Laurent, qui a également croisé la route de l’orchestre, est ce soir sur scène. Le lieu connaît des problèmes de voisinage liés à l’excès de décibels. L’orchestre est donc convié à jouer sans sonorisation, ce qui n’est pas dans son ADN ; mais il s’y conforme, et cette expérience nouvelle est féconde. Dopés par le plaisir des retrouvailles, les musiciens du MegaOctet font des prodiges : jouer ces mises place diaboliques sans la précision qu’offrent les retours tient du miracle. Le répertoire est plus ou moins celui du CD, avec en ouverture un thème du prochain, déjà enregistré, et à paraître dès que possible. Puis viennent les invité.e.s . D’abord Nguyên Lê, qui était dans l’équipe fondatrice (tout comme François Verly et Philippe Sellam). Il nous embarque dans ses aventures d’Orient Extrême, pour ne pas dire de guitare extrême. Puis le rejoint Médéric Collignon, qui commence vocalement dans le pavillon de son cornet utilisé comme une sorte de mégaphone inversé. Et c’est le début d’un formidable délire vocal. Quand ils sont rejoints par Géraldine Laurent, la saxophoniste donne la réplique aux deux altos de l’orchestre avant de prendre plusieurs envols, inclassables et vertigineux, comme elle en détient le secret. Bref c’était une fête, une vraie. Beaucoup d’ami.e.s dans la salle, une ferveur sans pareil. Merci Andy pour ce moment de grâce.

Xavier Prévost

Brève de jazz

Adieu à Daniel Farhi

Nous venons d'apprendre la disparition de Daniel Farhi. Cofondateur avec son frère Alain du premier New Morning, à Genève en 1976 avant d’être transplanté à Paris, cet infatigable passionné, à qui l’on doit l’une des plus belles aventures du jazz, est décédé vendredi à l’âge de 77 ans.

Chick Corea s’en est allé

C’est avec une grande tristesse que nous venons d'apprendre la disparition du légendaire pianiste Chick Corea, à l'âge de 79 ans. Sideman inoubliable, leader à nul autre pareil, il n'avait jamais cessé de partager les musiques auxquelles il avait dédié sa vie.

Dispositif Jazz Migration

Musicien.ne.s, vous avez jusqu'au 15 janvier 2021 pour proposer votre candidature au dispositif Jazz Migration et bénéficier d'un accompagnement artistique et professionnel ainsi que d'une tournée en France et en Europe. https://jazzmigration.com/postuler/

EN KIOSQUE

20211201 - N° 744 - 100 pages

“L’histoire et l’actualité de tous les jazz” est plus que jamais au sommaire du nouveau numéro de Jazz Magazine, qui...