« Cloud Arrangers » de Žiga Koritnik

04 Sep 2018 #Bonus

Ce 6 septembre débute la campagne de financement participatif (sur Kickstarter) de « Cloud Arrangers », livre de photos de Žiga Koritnik, qui après une soixantaine d’expositions a décidé de regrouper le meilleur de son travail dans un seul et même ouvrage.

Il y a ceux qui jouent, ceux qui écoutent, ceux qui rendent compte à l’écrit, et ceux qui capturent en images le geste musical : des instantanés qui en disent souvent long sur l’énergie de l’instant et la personnalité des sujets photographiés.

376 pages, 278 photos (essentiellement en noir et blanc) ont été sélectionnées parmi celles prises par le slovène depuis 1986 dans 45 festivals sur plusieurs pays et continents. Le livre ne s’adresse pas aux seuls fans de jazz, mais aussi et d’abord aux amateurs de photo qui aiment la musique.

Avec un œil incomparable sachant capter sur le vif l’esprit des esthétiques musicales et de ceux qui les font exister, et grâce à des portraits lumineux réalisés dans les coulisses, Koritnik est l’un des photographes préférés des jazzmen, improvisateurs et au-delà (on croise aussi Tom Waits, Cesaria Evora…).

Sur le site de l’artiste (www.zigakoritnikphotography.com), une vidéo ajoute les recommandations d’Evan Parker, Paul Lovens (en couverture du livre), Hamid Drake, ou de la jeune pianiste Kaja Draksler, comme autant d’appels à soutenir ce projet. Ken Vandermark y parle de « futur classique » et compare les prises de vue de Koritnik à celles des grands photographes historiques du genre.

Evan Parker

La campagne Kickstarter débute le 6 septembre à 12h00.

Photos de Miles Davis, Han Bennink, Gregory Porter, Mats Gustaffson et sa collection de disques, Elvin Jones, Paul Lovens : Žiga Koritnik

Brève de jazz

Les Grands Prix de l’Académie Charles Cros ont été décernés hier soir

Grand Prix Jazz à CÉCILE McLORIN SALVANT pour son disque 'The Window' (Mack Avenue / Pias) Grand Prix Blues au groupe DELGRES pour son disque 'Mo Jodi' (PIAS) JORDI PUJOL, du label Fresh Sound, a reçu un Prix in honorem pour son travail sur l'édition phonographique et les rééditions, depuis 1983, et en particulier pour ses récentes publications de rééditions et d'inédits du jazz français des années 40 à 60. JOËLLE LÉANDRE a reçu un Prix in honorem en musique contemporaine pour l'ensemble de son parcours musical, à l’occasion de la parution récente de 'Double bass', ( B. Jolas, G. Scelsi, J. Cage, J. Druckmann, J. Léandre par J. Léandre) (Empreinte digitale). Elle a publié également cette année plusieurs disques de musique improvisée http://charlescros.org

Bill Carrothers: solo unique au Duc

C'est sans doute le pianiste le plus rare de notre époque, à tous les sens du terme: si l'ont tient bien nos tablettes, l'immense Bill Carrothers ne s'était plus produit à Paris depuis... 2011! Alors, pour une fois qu'il quitte sa retraite du fin fond du Michigan, on ne manquera pas sous aucun prétexte son unique date au Duc des Lombards ce jeudi 6 décembre, qui plus dans l’intimité d'un solo, configuration dans laquelle il nous a livré ses plus grands disques.

Palmarès.

C’est l’Auxane Trio du pianiste Auxane Cartigny avec le contrebassiste Samuel F’hima et le batteur Tiss Rodriguez qui a remporté l’édition 2018 du prix international Jazzymatmut dans le cadre des actions culturelles du Groupe Matmut. Le trio a touché un chèque de 8 000 €. 2ème prix : le quartette de Ludovic Ernault (5 000 €). 3ème prix : l’Eugène quintette (2 000 €). Auxane Cartigny avait ouvert la série de des 20 pianistes à suivre publiée tout au long du mois d’octobre dans les Bonus de jazzmagazine.com.

EN KIOSQUE

20190401 - N° 715 - 100 pages

33-tours et puis reviennent : parce que le Disquaire Day est non seulement le rendez-vous des amoureux du disque mais...