Jazz sur les Terrils : Duo KURT ROSENWINKEL – RICCARDO DEL FRA

27 Nov 2021 #Concerts

On est à Lens, terre natale de Mickey Graillier, et le souvenir du pianiste plane encore ici. C’est sans doute pourquoi Riccardo Del Fra, qui accompagna Chet Baker en compagnie de Mickey pendant une dizaine d’années, et joua aussi avec lui en duo, revient volontiers dans ces terres jadis minières, à l’ombre des collines de résidus charbonneux.

Cette fois le contrebassiste italien de Paris jouera avec un guitariste états-unien de Berlin : Kurt Rosenwinkel. Pour lui un ami musicien qui vient régulièrement pour une master class au Conservatoire (National Supérieur) de Paris. Et pour quelques concerts, ici à Lens, et à Paris au Sunside.

KURT ROSENWINKEL (guitare), RICCARDO DEL FRA (contrebasse)

Lens, Médiathèque Robert Cousin, 25 novembre 2021, 20h

Deux sets, des thèmes du répertoire chers à l’un et l’autre musicien : emprunts à Thelonious Monk ou Bill Evans, reprise du trop rare Punjab de Joe Henderson (album « In ‘N Out », 1964), escapades sur les harmonies du blues, et des parfums de Brésil, à plusieurs reprises…. Le programme s’est élaboré durant le court dîner d’avant spectacle, et s’infléchit au fil du concert, selon l’humeur de l’instant. Ce qui frappe, c’est la sonorité du guitariste, ce mélange savant de sons cristallins et de timbres enrobés de mystère ouaté. Et puis ce jeu très sophistiqué qui mêle accords, lignes mélodiques, basses presque subliminales, traits saillants et douceurs expressives. Ça chante, et parfois Kurt Rosenwinkel double de la voix les volutes de son improvisation sur la guitare. Riccardo Del Fra est en soutien autant qu’en dialogue, et les deux musiciens, complices, s’amusent et se surprennent, jusqu’aux échanges de 4 mesures à la fin du concert. C’est un fête intime, d’ailleurs le public ne s’y trompe pas, car son écoute est intense. Pur régal sur scène comme dans la salle, et le chroniqueur jubile.

Xavier Prévost

Prochain concert Jazz sur les Terrils, au Colisée de Lens, le 17 mars, avec l’Orchestre National de Jazz dans le programme ‘Rituels’

 

Brève de jazz

Adieu à Daniel Farhi

Nous venons d'apprendre la disparition de Daniel Farhi. Cofondateur avec son frère Alain du premier New Morning, à Genève en 1976 avant d’être transplanté à Paris, cet infatigable passionné, à qui l’on doit l’une des plus belles aventures du jazz, est décédé vendredi à l’âge de 77 ans.

Chick Corea s’en est allé

C’est avec une grande tristesse que nous venons d'apprendre la disparition du légendaire pianiste Chick Corea, à l'âge de 79 ans. Sideman inoubliable, leader à nul autre pareil, il n'avait jamais cessé de partager les musiques auxquelles il avait dédié sa vie.

Dispositif Jazz Migration

Musicien.ne.s, vous avez jusqu'au 15 janvier 2021 pour proposer votre candidature au dispositif Jazz Migration et bénéficier d'un accompagnement artistique et professionnel ainsi que d'une tournée en France et en Europe. https://jazzmigration.com/postuler/

EN KIOSQUE

20211201 - N° 744 - 100 pages

“L’histoire et l’actualité de tous les jazz” est plus que jamais au sommaire du nouveau numéro de Jazz Magazine, qui...