Jazz Magazine n°717 - juin 2019

Pour son rituel numéro de juin consacré à tous les festivals de l’été, Jazz Magazine a décidé de voir grand – 146 pages ! – et de vous offrir le guide le plus complet jamais réalisé : programmations complètes et détaillées par régions, index des musiciens, guide de tous les stages, sans oublier les nombreux coups de cœur de la rédaction. Mon tout mis en valeur avec une mise en page claire, attrayante et richement illustrée. De Vienne à Marciac, de Nice à Marseille, de Fontainebleau à Colmar, du Touquet à Enghien, vous saurez tout sur les festivals incontournables de l’été 2019.

Sommaire détaillé

  • La chanteuse soul Youn Sun Nah et la pianiste Chucho Valdés nous révèlent chacun les cinq disques qui ont marqué leur vie.
  • La comédienne Liliane “Lili” Rovère, vedette de la série Dix pour cent sur France 2, nous parle de ses amours jazz et de sa belle histoire avec Chet Baker et d’autres géants du jazz.
  • Michael League de Snarky Puppy, Eve Risser, Cyrille Aimée, Raphaël Lmonnier, Sandra Nkaké et Camille, Raphaël Imbert : avant de les croiser sur les scènes des grands festivals d’été, retrouvez-les au micro des journalistes de Jazz Magazine.
  • David Enhco, le trompettiste qui monte, a parlé à Stéphane Ollivier de ses nombreux projets, avant, lui aussi, d’écumer les festivals d’été.
  • Patrice Caratini, Alain Jean-Marie, Roger Raspail : quand trois légendes du jazz made in France se retrouvent pour former le Tropical Jazz Trio, Jazz Magazine est là et vous raconte la génèse de cette belle histoire.
  • Jazz mais pas que : pour tout savoir sur Amazing Grace, le film-concert bouleversant et enfin révélé d’Aretha Franklin, et sur “Originals”, le nouvel album inédit de Prince.
  • Avant sa superbe série de concerts estivaux, Pascal Rozat vous dit tout sur l’ambitieuse saga musicale “Bagatelles” de l’infatigable John Zorn.
  • Le pianiste Dan Tepfer dis tout sur son étonnant spectacle visuel et musical, “Natural Machines”.
  • “En images” : notre portfolio du mois rend hommage au grand Ray Charles, disparu il y a déjà quinze ans, avec des photos très rares issues de nos archives.
  • Les disques Chocs du mois : Wes Montgomery, Paul Bley, Serena Fisseau & Vincent Peirani, Marc Ducret, Brad Mehldau, Tropical Jazz Trio, Toots Thielemans, Merk Dresse…

 


Sortir
Raphaël Imbert, Eve Risser, Cyrille Aimée…

[Re] Découvrir
Youn Sun Nah, Raphaël Lemmonier, Sandra Nkaké et Camille Michael League, Dan Tepfer, Chucho Valdès 

Ce jour là
Duke Ellington 

Le jazz mais pas que
Aretha Franklin *
Prince

Tous les festivals de l’été
Le Guide Officiel

En images
Ray Charles

Les disques, les concerts
Le moment jazz
Les Jeudis Jazz Magazine…


Magazines de l'année 2019

Jazz Magazine n°713

Jazz Magazine n°714

Jazz Magazine n°715

Brève de jazz

Raphaël Imbert à la tête du CRR de Marseille

La Ville de Marseille vient d’annoncer la nomination du saxophoniste Raphaël Imbert à la tête du conservatoire à rayonnement régional de Marseille, quelques jours à peine après avoir fait l’affiche du festival de jazz des cinq continents avec sa compagnie le Nine spirit.

Les Grands Prix de l’Académie Charles Cros ont été décernés hier soir

Grand Prix Jazz à CÉCILE McLORIN SALVANT pour son disque 'The Window' (Mack Avenue / Pias) Grand Prix Blues au groupe DELGRES pour son disque 'Mo Jodi' (PIAS) JORDI PUJOL, du label Fresh Sound, a reçu un Prix in honorem pour son travail sur l'édition phonographique et les rééditions, depuis 1983, et en particulier pour ses récentes publications de rééditions et d'inédits du jazz français des années 40 à 60. JOËLLE LÉANDRE a reçu un Prix in honorem en musique contemporaine pour l'ensemble de son parcours musical, à l’occasion de la parution récente de 'Double bass', ( B. Jolas, G. Scelsi, J. Cage, J. Druckmann, J. Léandre par J. Léandre) (Empreinte digitale). Elle a publié également cette année plusieurs disques de musique improvisée http://charlescros.org

Bill Carrothers: solo unique au Duc

C'est sans doute le pianiste le plus rare de notre époque, à tous les sens du terme: si l'ont tient bien nos tablettes, l'immense Bill Carrothers ne s'était plus produit à Paris depuis... 2011! Alors, pour une fois qu'il quitte sa retraite du fin fond du Michigan, on ne manquera pas sous aucun prétexte son unique date au Duc des Lombards ce jeudi 6 décembre, qui plus dans l’intimité d'un solo, configuration dans laquelle il nous a livré ses plus grands disques.