la beauté calme du trio de Nicolas Parent

16 Apr 2019 #

Le groupe de Nicolas Parent célébrait au Studio de l’Ermitage la sortie de leur troisième opus, Mirage, sur le label l’intemporel.

Nicolas Parent (guitares), Kentaro Suzuki (contrebasse), Guillaume Arbonville (batterie et percussions), au Studio de l’Ermitage le 11 avril 2019

 

Le trio propose une musique contemplative, profonde, et d’une rare délicatesse. Les trois musiciens jouent ensemble depuis dix ans déjà et cela se sent. Ils ont apparemment des rêves qui s’accrochent aux mêmes rayons de lune, et c’est pourquoi sans doute, ils ferment les yeux pour mieux se trouver. Leur musique a des inflexions musicales classiques qui rappellent Bach ou Scarlatti. La relation musicale entre la guitare et la contrebasse en forme le coeur. Kentaro Suzuki joue souvent à l’archet, magnifiquement dans les graves et même dans les infra-graves, tandis que la guitare de Nicolas Parent  vient délicatement s’enrouler  autour de la contrebasse comme un lierre autour d’un chêne robuste.

 

Dans ces moments-là, on se croirait presque dans une atmosphère de musique de chambre. J’écris presque à dessein.  Car un grain de sable vient se glisser dans la machine, pour empêcher ses rouages de tourner trop prévisiblement. Ce grain de sable, c’est le batteur-percussionniste Guillaume Arbonville. Il apporte son énergie, sa fougue , ses décalages. Musicien à facettes multiples, il joue de la batterie et des percussions, se révèlant inspiré sur à peu près tous les tambours qu’il fait chanter, le daf, le zarb (et même une variété un peu hypertrophiée du zarb dont j’ai oublié le nom, peut-être le zarb baryton? ). Grâce à lui, un vent d’étrangeté souffle sur cette musique. A eux trois, ces musiciens définissent  une qualité de lyrisme très rare, qui n’est pas torturé mais doux et serein, sans verser jamais dans la langueur monotone. Au fil des morceaux, on navigue dans des ambiances brésiliennes, orientales, japonaises tout en restant dans le même univers poétique. Cela donne une beauté étrange et calme, qui vous cueille en douceur mais imparablement.

 

JF Mondot

 

Brève de jazz

Les Grands Prix de l’Académie Charles Cros ont été décernés hier soir

Grand Prix Jazz à CÉCILE McLORIN SALVANT pour son disque 'The Window' (Mack Avenue / Pias) Grand Prix Blues au groupe DELGRES pour son disque 'Mo Jodi' (PIAS) JORDI PUJOL, du label Fresh Sound, a reçu un Prix in honorem pour son travail sur l'édition phonographique et les rééditions, depuis 1983, et en particulier pour ses récentes publications de rééditions et d'inédits du jazz français des années 40 à 60. JOËLLE LÉANDRE a reçu un Prix in honorem en musique contemporaine pour l'ensemble de son parcours musical, à l’occasion de la parution récente de 'Double bass', ( B. Jolas, G. Scelsi, J. Cage, J. Druckmann, J. Léandre par J. Léandre) (Empreinte digitale). Elle a publié également cette année plusieurs disques de musique improvisée http://charlescros.org

Bill Carrothers: solo unique au Duc

C'est sans doute le pianiste le plus rare de notre époque, à tous les sens du terme: si l'ont tient bien nos tablettes, l'immense Bill Carrothers ne s'était plus produit à Paris depuis... 2011! Alors, pour une fois qu'il quitte sa retraite du fin fond du Michigan, on ne manquera pas sous aucun prétexte son unique date au Duc des Lombards ce jeudi 6 décembre, qui plus dans l’intimité d'un solo, configuration dans laquelle il nous a livré ses plus grands disques.

Palmarès.

C’est l’Auxane Trio du pianiste Auxane Cartigny avec le contrebassiste Samuel F’hima et le batteur Tiss Rodriguez qui a remporté l’édition 2018 du prix international Jazzymatmut dans le cadre des actions culturelles du Groupe Matmut. Le trio a touché un chèque de 8 000 €. 2ème prix : le quartette de Ludovic Ernault (5 000 €). 3ème prix : l’Eugène quintette (2 000 €). Auxane Cartigny avait ouvert la série de des 20 pianistes à suivre publiée tout au long du mois d’octobre dans les Bonus de jazzmagazine.com.

EN KIOSQUE

20190501 - N° 716 - 100 pages

En 1976, la sortie du premier album de Jaco Pastorius fut un événement considérable qui bouleversa le paysage du jazz....