RADIO FRANCE OCCITANIE MONTPELLIER : ANDREAS SCHAERER ‘A Novel of Anomaly’

20 Jul 2019 #Festivals

Encore une soirée mémorable au Domaine d’O, avec l’explosif, virtuose et créatif Andreas Schaerer

 

Tout commence comme chaque soir vers 20h à l’Amphithéâtre des Micocouliers, près du Château d’O, dans la partie du domaine gérée par le département de l’Hérault. Ce soir, une divine surprise : un jeune guitariste (15 ans !) et son trio. L’instrument chante, on ne sent pas les ‘plans’ préparés à la maison, c’est fluide, et d’une formidable intelligence musicale, avec un très grand sens des nuances. Il s’appelle Roman Raynaud, et je gage que l’on entendra parler de lui…. À ses cotés des vétérans (relativement au jeune âge du guitariste) : Emmanuel Beer à l’orgue, et Thomas Doméné à la batterie. On navigue entre le blues, les climats des trios orgue-guitare-batterie des années 50, une Nuages de Django d’une finesse exemplaire, et une version un peu funk de Sweet Georgia Brown. Un doux moment de plaisir jazzistique.

 

ANDREAS SCHAERER ‘A Novel of Anomaly’

Andreas Schaerer (voix), Luciano Biondini (accordéon), Kalle Kalima (guitare), Jarrod Cagwin (batterie, percussions)

Amphithéâtre du Domaine d’O, 19 juillet 2019, 22h

photo David Abécassis

 

Retour à Montpellier pour le chanteur-funambule qui était venu en 2015 avec le groupe ‘Hildegard lernt fliegen’. Il revient avec le quartette qui avait signé voici deux ans le disque «A Novel of Anomaly» (Act), au batteur près. Le concert démarre sur les chapeaux de roues avec des unissons voix-instruments acrobatiques, des envolées vocales fulgurantes, et toute cette pyrotechnie foncièrement musicale qui porte la marque du vocaliste.Vient ensuite une ballade façon tango, lyrique et mélancolique à souhait, que la guitare relaie dans la même veine, avant que la voix ne s’envole dans l’aigu, avec des gestes qui font penser plus à la trompette à coulisse qu’au trombone. Et c’est parti pour un dialogue incessant entre cette voix imprévisible et un groupe qui se tient constamment au diapason de la folie ambiante.

photo David Abécassis

Beatboxing virtuose, solo déchirant de l’accordéon, cheminement de la guitare de la mélopée à l’effraction, intro du batteur au tambourin pour un décollage plein de mystère, nous sommes constamment tenus en haleine, et transportés de bonheur autant que d’étonnement. Après le rappel, Andreas Schaerer va en coulisse répondre aux questions de Pascal Rozat, en direct sur France Musique, mais le public montre un tel enthousiasme, et avec insistance, que le groupe revient pour une sorte de chant des Alpes suisses ou du Tyrol….

photo David Abécassis

L’ovation verticale s’imposait, elle fut nourrie et chaleureuse au point d’émouvoir considérablement le chanteur. Soirée d’anthologie donc !

Xavier Prévost

 

Lien pour réécouter le concert sur le site de France Musique

https://www.francemusique.fr/emissions/jazz-ete/andreas-schaerer-en-direct-du-festival-de-montpellier-74336

Brève de jazz

Report du Festival Jazz Magazine

Compte-tenu de l’épidémie de Coronavirus et des décisions du gouvernement interdisant les réunions de plus de 100 personnes, nous sommes contraints de reporter le Festival Jazz Magazine, qui devait se tenir la semaine prochaine, les 19, 20 et 21 mars. Nous en sommes navrés, merci de votre compréhension et de votre soutien

Adieu McCoy Tyner

Il restera pour l’éternité l’un des pianistes les plus influents et respectés de l’histoire du jazz moderne, McCoy Tyner est mort vendredi 6 mars, et c’est le monde du jazz qui est en deuil. Jazz Magazine est triste, très triste.

Jazz Magazine de mars (N°725)

Ce mois-ci, Thomas Dutronc est rédacteur en chef invité de Jazz Magazine. Un numéro à retrouver en kiosque !

EN KIOSQUE

20200901 - N° 730 - 100 pages

Dix ans déjà que Gregory Porter fait partie de notre univers. A l’occasion de la sortie de son meilleur album...