Yoann Loustalot, Old and New Songs

14 Feb 2018 #Le Jazz Live

 

Yoann Loustalot vient de sortir un très beau disque, Old and New Songs qu’il présentait samedi soir au Sunset. Le disque a la même intensité et la même poésie que son duo avec François Chesnel, « Pièces en forme de flocons ». Le Sunside, 8 mars 2018

 

Yoann Loustalot (trompette et bugle), François Chesnel (piano) Frédéric Chiffoleau (basse), Christophe marguet (batterie)

 

Yoann Loustalot et ses copains, Christophe Marguet, François Chesnel, Frédéric Chiffoleau, sont des moissonneurs de chansons. Ils sont partis chacun de leur côté après s’être donnés rendez-vous dans six mois. Le jour dit, ils se sont retrouvés autour d’une table, et chacun a vidé ses poches. Il y avait des chansons russes, japonaises, brésiliennes, et même des vieilles chansons françaises du XVIe siècle. C’est donc ce glanage qui constitue l’album, un disque d’amoureux-fous de la mélodie, et que les trois musiciens jouent ce soir.

Yoann Loustalot a un magnifique son de trompette, un peu ouaté, enveloppé de nuages, il joue comme on murmure, se dépouillant de toute volonté démonstrative et en mettant sa chair et son sang dans chaque note. Certes les mélodies sont reines, mais le tandem rythmique Christophe Marguet-Frédéric Chiffoleau est époustouflant, alternant une intensité très forte comme dans La Romanella, ou sous-jacente, ou encore  un recueillement plein d’empathie, comme dans la berceuse japonaise Oshima Ando Bushi, où les notes de Frédéric Chiffoleau tombent avec une majesté imparable, tandis que Christophe Marguet montre de quelle poésie délicate il est capable aux balais. Quant à François Chesnel, il est d’une sensibilité merveilleuse, confectionnant un écrin de cristal pour les notes ouatées qui sortent de la trompette de Yoann Loustalot. Magnifique disque, magnifique concert.

JF Mondot

Brève de jazz

Stan Getz à l’Espace Cardin le 27 novembre 1979 – samedi 3 et dimanche 4 novembre à 18h dans Les Légendes du Jazz de Jérôme Badini sur France Musique

Après Miles Davis en 2015, Charles Mingus en 2016 et Ella Fitzgerald en 2017, un autre trésor vient de ressurgir des archives Ina - Radio France… Jérôme Badini y a déniché une nouvelle pépite, celle que nous offrait le 27 novembre 1979, dans le superbe écrin de l’Espace Cardin, le saxophoniste Stan Getz. Une retransmission France Musique jamais rediffusée dans son intégralité et n'ayant fait l'objet d'aucune parution phonographique et spécialement re-masterisée pour Les Légendes du jazz par l’Ina.

MARTIAL SOLAL en solo Salle Gaveau le 23 janvier 2019

Pour ceux qui n'iront pas l'écouter à Munich le 14 décembre 2018, et même pour ceux qui auront fait ce voyage, car on ne s'en lasse pas, réservez votre soirée du mercredi 23 janvier 2019 à Paris : MARTIAL SOLAL revient Salle GAVEAU, mais plus en trio comme en 1962-63 : en SOLO. Réservez votre soirée..... et vos places ! http://www.sallegaveau.com/spectacles/martial-solal-piano-solo

BON ANNIVERSAIRE MARTIAL !!!

MARTIAL SOLAL, notre héros du piano syncopimprovisé fête aujourd'hui ses 91 ans. Le 26 septembre il jouera à Vienne, en Autriche, au Porgy and Bess ; et en décembre il jouera à Münich. Les organisateurs autrichiens et allemands ont conservé leurs oreilles ouvertes aux disques de ces derniers mois : «Masters in Bordeaux», avec Dave Liebman, et le fantastique solo de Gütersloh en novembre dernier «My One And Only Love, Live at Theater Gütersloh, European Jazz Legends #15» (sans parler des formidables inédits de Los Angeles 1966 !). Amis programmateurs de l'hexagone, seriez-vous frileux ? Xavier Prévost https://www.porgy.at/en/events/8968/

EN KIOSQUE

20181001 - N° 710 - 100 pages

L’histoire du jazz est traversée de moments de grâce pas toujours connus du grand public. Pour remettre en lumière les...