Joëlle Léandre

André Robillard et Robin Mercier

Vague de Jazz, pourvu que ça dure, épisode 1

Quatorzième édition, déjà, pour le festival rêvé, réalisé, programmé et porté depuis 2003 par Jacques Henri Béchieau et son équipe de résistants bénévoles vendéens. On y était, du jeudi 28 au dimanche 31 juillet.

Joëlle Léandre Tentet "Can You Hear Me" au Petit faucheux (Tours)

On peut, on doit se réjouir que Joëlle Léandre ait réussi à trouver les moyens de ce projet en grand format créé en septembre dernier au festival Musica de Strasbourg, joué hier sur notre mythique scène tourangelle, et dès ce soir à l’Arsenal de Metz. L’administrateur Thierry Bongarts (Taklit Productions) n’a pas ménagé ses efforts pour que, en dehors des scènes partenaires, Drac Centre, Spedidam, Adami, Onda et Conservatoire d’Orléans, pardonnez si j’en oublie, soient de la partie. Une petite pierre supplémentaire aura été amenée par le Département de musicologie de l’université de Tours sous la forme d’une répétition publique suivie d’une rencontre avec les musiciens, organisées la veille par votre serviteur dans le cadre des Rencontres Avant…Avec initiées avec le Petit faucheux (la dernière en date avait été consacrée fin 2014 au projet Over the Hills, avec le précieux concours de Ludovic Florin).

Phil Minton

Phil Minton à l'Abrenat (Bordeaux), mardi 3 décembre

Prélude à une semaine riche en cartes (presque) blanches, à Bordeaux. Ça durera jusqu’à dimanche, où Bruce Milpied affichera « 10 fois Joëlle Léandre » au 79 rue Bourbon, lieu de l’association qu’il manage « C dans la boîte ». Avec deux fois dans la journée des concerts de Christian Pruvost (tp) et Didier Lasserre (dm), à 15.00 et 17.00. Réservation conseillée auprès d’Einstein on the beach. Et le reste… à découvrir plus bas.  

Sacré trio !

Piano-clarinette-contrebasse ? Drôle d’assemblage en 2013 ! Pourtant il y a un demi-siècle, jusqu’aux retrouvailles en décembre 1989. Mais c’était une autre histoire.

IMG 5749

Nevers D'Jazz, deuxième journée, Cascade, Zicocratie, Ametsa, Being Human Being

Après un dimanche « off » gris, pluvieux, solitaire, comme bien des dimanches en novembre – où qu’on se trouve ou qu’on se perde – le 11 novembre s’annonçait lumineux et chargé de nombreux spectacles. Il le fut, après que le brouillard ait disparu dessus la Loire, et par l’effet de « concerts » déroutants, de diverses manières.

IMG 5564

Tampere : dernières notes, projets à venir

Un dimanche à Tampere, pendant le festival, c’est d’abord trois grands concerts dans l’après-midi, puis une longue soirée au « Clubi », et l’occasion de se pencher sur quelques-uns des aspects de ce festival, qui en est à sa trente deuxième édition.

Paris-Chicago-Paris-Chicago… : the Bridge

The Bridge est une initiative du Transatlantic Network for Creative Music et de l’anthropologue Alexander Pierrepont, destiné à favoriser un échange durable entre improvisateurs de France et de Chicago. Le premier passage du Bridge était célébré ce soir, 14 octobre, à l’Université de Chicago à Paris avec l’accueil par Jean-Luc Capozzo, Joëlle Léandre et Bernard Santacruz des chicagoans Douglas R. Ewart et Michael Zerang.

Vague de Jazz II : trip synesthétique et duos télépathiques

Les Sables-D’Olonne, sous le soleil exactement, qui se couche pour laisser le quartette d’Ewdard Perraud (r)éveiller nos sens. Puis, le lendemain, retour dans une chapelle pour secouer les chapelles en compagnie d’Élise Darowski, Alaxandra Grimal, Joëlle Léandre et Élise Caron.

Nicole Mitchell et Joëlle Léandre : les belles duelles

Jazz@home, c’est la très bonne idée de Bertrand Gastaut, qui convie quelques fidèles à écouter le plus contemporain du jazz en appartement privé. Le mot jazz ne désigne d’ailleurs plus que les racines d’une arborescence de plus en plus foisonnante, de plus en plus riche. Démonstration le 20 février à Paris, chez Michel Dorbon, le très productif producteur du label Rogue-Art, avec la flûtiste Nicole Mitchell et Joëlle Léandre, qu’on ne présente plus.