Sun Ra

Thomas de Pourquery et son Supersonic sous le ciel d’Avignon

Passage de témoin. Franck Bergerot, mon vieux complice du Tremplin Jazz d’Avignon (depuis 17 ans déjà !), peu convaincu par le projet Supersonic de Thomas de Pourquery, m’a demandé de prendre le relais pour chroniquer son concert du 5 août dans le cadre d’Avignon Jazz Festival. Une sollicitation amicale impossible de refuser, d’autant plus que sa… Lire la suite »

Jazz a San Sebastian: Jazzaldia, festival de plaisirs

De sa main droite elle entame sur le clavier un long motif rythmique très percussif. Son mari fixe sur ses doigts en mouvement un regard très attentionné, limite empreint de gravité. Toshiko Akiyoshi, lauréate du « Donostiako Jazzaldia 2014 « (Prix du Festival de Jazz de San Sebastian) offre en illustration pianistique de cette distinction un bref concert dans le cadre moderne et chic du Basque Culinary Center. Le temps d’un hommage à Duke Ellington et d’une élégie aux victimes d’Hiroshima, elle reçoit, silhouette fine et fragile, souriante mais émue son trophée des mains de Juan Karlos Izagirre, maire nationaliste radical de la cité basque. Sans un mot d’échange de la part des deux protagonistes, curieusement.

De Pourquery supersonique, super tonique et onirique au New

Il a accroché derrière lui sa veste aux motifs écossais très voyants A peine assis sur son tabouret Edward Perrault saisit ses baguettes pour entamer, Ghepetto plus ou moins articulé/désarticulé,  assis puis debout mais en un mouvement perpétuel de mains, de bras,  d’épaules, de jambes et de pieds. Soit une sarabande de frappes et de ponctuations sonores tonitruantes transmises en autant de notes aussi flamboyantes que les couleurs de son veston de tweed. A l’image de son batteur vraiment unique Supersonic s’affiche d’entrée de jeu super tonique !